“Ils vivent de la rente mémorielle”: Macron crève un abcès de 60 ans ! La plus grande crise entre Alger-Paris en marche…

Très tendues depuis quelque temps, les relations algéro-françaises risquent de connaître une crise ouverte dans les prochaines semaines.

Selon le site TSA qui rapporte l’information, ce samedi 2 octobre, les derniers propos tenus par Emmanuel Macron ne sont pas de nature à apaiser les choses. Loin de là.

En recevant jeudi 30 septembre des descendants d’acteurs de la guerre d’Algérie, de tous les bords, le président français entendait échanger « librement » sur le conflit et apaiser la « blessure mémorielle ». Mais la rhétorique qu’il a utilisée est très dure vis-à-vis de la classe dirigeante en Algérie, l’accusant de vivre de la « rente mémorielle » et assumant que la dernière restriction sur la visas la visait.

Le président français ne s’arrêtera pas là puisqu’il a aussi dénoncé une « histoire officielle, « totalement réécrite » » qui « ne s’appuie pas sur des vérités » mais sur « un discours qui repose sur une haine de la France ». Selon lui, la nation algérienne post-1962 s’est construite sur « une rente mémorielle » entretenue par « le système politico-militaire ».

Macron a exprimé son inquiétude de cette « réécriture » et dit craindre « un renfermement » de la mémoire et « un éloignement » avec le peuple algérien.

Aussi, il a affirmé souhaiter une production éditoriale portée par la France, en arabe et en berbère, pour contrer ce qu’il qualifie de « désinformation » et  « une propagande » portées par les Turcs qui « réécrivent complètement l’histoire ».

Des propos jamais entendus à ce niveau de responsabilité et qui ne manqueront pas de réécrire les relations algéro-françaises….

“La restriction des visas vise les dirigeants algériens !”: L’explosive déclaration de Macron !  


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :