L’ENTV, la voix du Régime, s’attaque à Belmadi : Le signe de la fin…

Deux événement, (qui n’augurent rien de bon », selon les observateurs), ont suivi le match Algérie Burkina Faso disputé à Marrakech. Dans un premier temps, la chaine public ENTV par la biais de son commentateur s’en est violement pris au sélectionneur Djamel Belmadi. Et l’équipe a été livrée à elle-même sans le moindre dispositif au niveau de l’aéroport d’Alger.

Ainsi, le commentateur de l’ENTV, qui a confondu à plusieurs reprises Burkina Faso et Côte-d’Ivoire, a taillé en pièce les joueurs et leur prestation alors qu’ils n’étaient même pas menés au score, et dans un style extrêmement violent. « Un événement d’autant remarqué quand on sait  que le métier des journalistes de cette chaine de télévision se résume, le plus souvent, à lire des informations qui paraissent sur leurs prompteurs et rédigées dans des bureaux sombres loin des rédactions officielles », fait remarquer la journaliste Mouna Bekkis.  

Autre curiosité, le site TSA rapporte que lors de l’accueil de l’équipe national à l’aéroport d’Alger et contrairement à l’habitude, « aucune disposition n’a été prise pour organiser la rencontre du coach avec les journalistes présents ». Ce qui a produit « une anarchie indescriptible qui a amené le sélectionneur national à prendre la décision de ne pas faire de déclaration et de quitter immédiatement les lieux ».

Le signe de la fin…

Ce qui fait dire aux mêmes observateurs, que malgré les résultats exceptionnels obtenus par Belmadi avec cette sélection (invaincue depuis 29 matchs, Coupe d’Afrique des Nations…), plusieurs responsables en haut lieu ne lui pardonnent pas les nombreuses critiques que le coach national n’hésite pas à mettre sur la table à chaque occasion. Dernières en date : l’état des pelouses des stades algériens.

Et quand on voit que la main de ces hauts responsables arrivent à la télévision publique ENTV et aux services de sécurité sensés organiser les rencontre de l’équipe national avec la presse, on ne peut que penser qu’une disgrâce est inscrite au plus haut sommet de l’état. Pour ces observateurs, « les jours du sélectionneurs sont désormais comptés ».  


La rédaction vous conseille :


Un commentaire sur “L’ENTV, la voix du Régime, s’attaque à Belmadi : Le signe de la fin…

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :