“Comment a-t-il pu être remis à une foule en colère?”: Amin Zaoui s’interroge sur le meurtre de Jimmy…

Comment peut-on expliquer qu’un prétendu pyromane, suspect ou certain, embarqué dans un fourgon de police, supposée garante de la sécurité des citoyens, est remis à une foule de jeunes en colère, chauffés à blanc.

Amin Zaoui

La Berberie n’est pas la barbarie ! / Par Amin Zaoui

Je condamne l’acte odieux, bestial et daechien commis contre le jeune Djamel Bensmail, lynché et son corps publiquement brûlé.

Cet acte horrible et condamnable aurait pu être commis dans n’importe quelle autre ville, dans n’importe quelle autre wilaya, mais parce qu’il a été produit en Kabylie, les faiseurs de la fitna ont soufflé fort leurs venins.

Je condamne cette horreur d’un meurtre qui nous renvoie aux méthodes des siècles des obscurités les plus abjectes.

Mais, dans cette affaire lâche et honteuse, dont justice et châtiment soient faits, il y a beaucoup de zones d’ombres et beaucoup de flous. Comment peut-on expliquer qu’un prétendu pyromane, suspect ou certain, embarqué dans un fourgon de police, supposée garante de la sécurité des citoyens, est remis à une foule de jeunes en colère, chauffés à blanc.

Nous demandons pardon aux parents de Djamel la victime, même si le pardon ne va pas leur rendre Djamel, en leur disant que nous n’avons pas su comment faire une école républicaine, fonder un parti démocratique, gérer une mosquée citoyenne, faire régner une culture du vivre ensemble.

Certes il y a une maudite main qui ne cherche qu’allumer le feu de la discorde entre la Kabylie et les autres régions du pays. Vigilance.

Et parce que l’État actuel n’arrive plus à gérer une Algérie devenue complexe, compliquée et gangrenée par la corruption, c’est l’heure au changement de notre système de gouvernance archaïque.

Ainsi, il faut l’instauration d’une nouvelle gouvernance nationale basée sur la régionalisation positive et compétitive.

De ce fait:          

J’appelle à un vrai dialogue républicain national politico-civilisationnel.

Dissoudre l’assemblée populaire nationale, une assemblée déjà source de division.

Formation d’un gouvernement restreint d’union nationale.

Face aux incendie, la crise sanitaire, l’horrible incident de Lni, Il est temps de rabattre toute les cartes politiques en Algérie.

Amin Zaoui, Le 12 août 2021


“Djamel n’a pas été tué par des gens, mais par la foule !”: Lahouari Addi explique le phénomène de “Foule“


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :