“Des autorisations pour… les dons !!!”: L’incroyable État algérien bureaucratique !

Vendredi 6 août, l’Agence officielle (APS) écrivait : » L’Ambassade d’Algérie en France a annoncé vendredi que les opérations de solidarité visant la lutte contre la propagation de la pandémie du Covid-19, initiées par les membres de la diaspora algérienne, sont désormais soumises à une autorisation d’acheminement de dons ».

L’instauration par l’État algérien d »autorisations’ pour pouvoir envoyer des dons, de l’oxygène ou encore du matériel et produits divers pour faire face à la pandémie de COVID19 qui frappe le pays, continue à susciter des interrogations sur le degré d’incompétence dont fait preuve le personnel en charge des affaires publiques en Algérie.

Alors que plusieurs sources crédibles évoquent 50 à 60% des décès dus à une asphyxie générée par le manque d’oxygène ou encore à l’indisponibilité de certains traitements, à l’instar du « LOVENOX »  dans les pharmacies, que les autorités n’ont toujours pas su gérer et solutionner, ces mêmes autorités ont décidé de bureaucratiser l’action de solidarité citoyenne.

Sur ce sujet, le quotidien liberté écrivait hier, dimanche 8 août : »

Bureaucratie ou sauver des vies ? / Par Liberté

« Le manque d’oxygène et de concentrateurs enregistré sur le territoire national dans tous les hôpitaux, y compris les CHU, a suffi pour mettre à nu les insuffisances du système de santé du pays. 

(…)

Au lieu d’attendre la réponse, l’Algérien, là où il se trouve, notamment celui établi à l’étranger, a réagi sans hésitation pour répondre à l’appel à l’aide d’un de ses parents contaminés, de son quartier ou village, de son pays. Une véritable chaîne de solidarité est mise en branle aussi bien au niveau national qu’international.

Le moment n’est donc plus de mettre en place un protocole bureaucratique qui finira par décourager l’âme charitable la plus engagée.

L’État, étant une puissance publique, a certes son rôle à jouer, mais il doit se comporter en ce moment d’urgence comme un facilitateur pour sauver des vies à cause du manque… d’oxygène, élément qui a échappé aux prévisions du ministère de la Santé.

Le communiqué de notre mission diplomatique à Paris, désignée comme plateforme pour toutes les aides en direction d’Alger qui décide de centraliser tous les dons au niveau du ministère de la Santé, est ressenti comme un obstacle décourageant pour cet édile d’une commune, peut-être située dans une zone d’ombre, qui a sollicité un parent pour lui envoyer un concentrateur pour des malades du village qui l’a vu naître.

La solidarité citoyenne qui a réagi au quart de tour répond à l’appel du pays face au défaut de vision de certains gestionnaires en charge de la crise sanitaire.   

L’urgence est de sauver nos concitoyens, l’épistolaire peut attendre. »

Liberté Le 8 août 2021

Le commentaire…

Évoquant le sujet, l’auteur et journaliste Mouna Bekkis écrit :


La rédaction vous conseille :

COVID – 1544 nouveaux cas ! : Tebboune, l’homme des mesures bureaucratiques… tardives ! “Décentralisez et épargnez des vies !!!”



Un commentaire sur ““Des autorisations pour… les dons !!!”: L’incroyable État algérien bureaucratique !

Ajouter un commentaire

  1. La bureaucratie comme moyen ultime pour les détournements (ministère de la santé, douanes et leurs sattelites de la mafia étatique). On passe de la République akhra win thab à la République des tous venants d’oueds.

Répondre à Yermeche Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :