Le Général Belkecir achète la nationalité du Vanuatu pour 130.000 Dollars !

Recherché par la justice algérienne, le général Ghali Belkecir est en fuite à l’étranger depuis l’été 2019. L’ancien commandant de la gendarmerie nationale avait joué un rôle clé dans les enquêtes anti-corruption lancées dans la foulée du déclenchement du Hirak en février 2019 et la démission du président Abdelaziz Bouteflika début avril de la même année.

Pour se mettre à l’abri et pouvoir voyager sans contraintes, le général Belkecir continue sa cavale. Il a acheté la citoyenneté d’un petit pays du Pacifique. C’est ce que révèle le journal Britanique The Guardian qui vient de publier une longue enquête sur un programme d’octroi de la citoyenneté du Vanuatu à des personnalités de plusieurs pays du monde, controversées ou recherchées.

Après plusieurs mois d’enquête, les journalistes du journal britannique ont pu établir que plus de 2.000 personnes « y compris des personnes recherchées » ont pu acheter la citoyenneté de ce petit pays du Pacifique, considéré par ailleurs comme un paradis fiscal.

Au Vanuatu, Le Lucratif commerce de naturalisations

En 2017, le Vanuatu, ce petit archipel du Pacifique a amendé sa loi sur les passeports en y intégrant le programme de commerce des naturalisations. Selon The Guardian, chacune est facturée 130 000 dollars. On peut également acheter une nationalité en cryptomonnaie. Comptez 44 Bitcoins (200.000 $). Une initiative qui s’avère aujourd’hui être une aubaine pour l’archipel, dévasté en avril par le cyclone Harold et assommé depuis par les conséquences de la pandémie de Covid-19.


Lire aussi :

Wafa Belkecir, l’étudiante algérienne logée dans le 16e arr de Paris pour 2000 €/ mois !


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :