“Le qualificatif de “Moudjahidine” a une connotation religieuse, il faut le revoir”: Benlhadj provoque une tempête !

Le maquisard Mohand-Ouamar Benlhadj, patron de l’Organisation nationale des moudjahidine, a fait une déclaration qui fait déjà jaser sur les réseaux sociaux. En effet, dans une interview accordée au quotidien Liberté parue, ce mercredi 30 juin, ce miraculé de la guerre de Libération nationale, est revenue sur le qualificatif de « Moudjahidines », qui désigne « les combattants de lutte pour la libération »…

Liberté : Vous avez également demandé des guillemets pour moudjahidine….

Mohand-Ouamar Benlhadj : Oui. Et je peux m’exprimer sur cette question. Je vous ai demandé les guillemets parce que ce nom “moudjahidine” prête à équivoque, à mon sens en tout cas. Ce terme ne s’applique pas, me semble-t-il, à nos valeureux combattants et braves hommes qui ont fait face à la quatrième puissance mondiale de l’époque. J’ai proposé à mes camarades qu’on discute de cela au prochain congrès de notre organisation (Organisation nationale des moudjahidine, ndlr). Vous allez me dire pourquoi. Eh bien, je pense que ce terme a une connotation religieuse. Ne dit-on pas que le djihad est de prêcher la bonne parole ? Or, nos combattants n’étaient pas des prêcheurs de bonne parole. Aller au casse-pipe un fusil à la main, tuer et se faire tuer, ce n’est pas du djihad, dans sa conception première (prêcher la bonne parole). Je préfère qu’on parle donc d’anciens combattants. 

Vous risquez de soulever une autre tempête !

Mohand-Ouamar Benlhadj : J’ai passé mes 90 ans récemment. Rien ne me fait peur depuis l’âge de 16 ans. Aujourd’hui, à mon âge, la liberté de parole, dans le cadre du respect et de l’éthique, me paraît d’autant plus sacrée qu’à mes 20 ans. Je dis ce que je pense librement. Je ne prétends pas détenir la vérité ni je ne me pose en chantre de la connaissance de l’histoire. 30 impacts de balles ont mutilé mon corps. Je ne recherche pas la gloire. Gloire à nos chouhada. Seul le bon sens dicte mes choix et mes actions. Quant à ma proposition, s’agissant de cette appellation, ce n’est qu’une proposition. Le prochain congrès en décidera. Il y a une belle formule qui nous vient du Moyen-Orient je crois : “Eddine li allah wa el watan lil djami3” (la religion est à Dieu, le pays pour tous). Nous nous occupons des choses de ce monde seulement. Contentons-nous de rester les combattants que nous savons être…

Liberté, Le 30 juin 2021

L’interview intégrale



L’interview intégral

Un commentaire sur ““Le qualificatif de “Moudjahidine” a une connotation religieuse, il faut le revoir”: Benlhadj provoque une tempête !

Ajouter un commentaire

  1. Quelle sagesse …car oui les mots ont un sens…Cet ancien combattant fait partie d’une espèce en disparition..

Répondre à Fleur Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :