“Gère d’abord “el-ma”, on discutera de Startup après !”: Hakim Laalam commente la pénurie d’eau…

El-ma, les barrages dans la tête et la prétention d’aller à l’économie numérique avec des robinets à sec ! Par Hakim Laalam

Cela fait des mois — je dis bien une bonne poignée de mois — que les internautes algériens abreuvent le net et les réseaux sociaux de photos de barrages à sec. Notamment celle sur laquelle on voit apparaître des vestiges d’habitations habituellement invisibles, parce que recouvertes depuis des lustres par le niveau d’eau. Des mois !

Donc, la crise de l’eau ne nous est pas tombée du ciel. Elle ne surprend que celui qui ne regarde pas autour de lui. Qui n’écoute pas la société. Dont le balcon est fermé sur ses certitudes.

Bon Dieu de bonsoir ! La liste de nos barrages, nous l’avons ! Ce n’est pas un document classé « Secret défense », que je sache !

Nous avons aussi des ingénieurs compétents, entre autres une flopée de polytechniciens capables de modélisations, d’établir à temps la péréquation entre le taux de remplissage de ces barrages à un temps « T » et les probabilités de rupture de « stocks hydriques ».

Ce n’est pas sorcier, ce p’tit calcul, yek ? Il ne s’agit tout de même pas de paris prévisionnels et forcément hasardeux sur la présence ou non de nappes phréatiques sur Mars, ya aâdjaba ! Et même ça, même sur Mars, les calculs sont plus pointus que ceux du niveau sensible d’alerte au barrage de Taksebt !

Alors ? Comment en arrive-t-on aujourd’hui à cet état ? Qui ne relève plus du « stress hydrique » mais bien plutôt de la « dépression-jerrican » !

Je veux bien que Djerad fasse son bilan et l’enveloppe dans du papier-cadeau tout en se disant satisfait des réalisations. Mais dans tout le lot des responsables, il n’y en a aucun qui a transmis au Palais un rapport dans lequel, résumé, il y aurait écrit ceci : « Monsieur le Président de la République, dans quelques mois, nous allons devoir fermer le robinet central et nous laver avec nos certitudes » ? Personne ?

C’est quoi cette gestion qui axe tout, lourdement, et a contrario du bon sens économique sur les start-up, sans être capable en parallèle de gérer l’eau, un mince filet d’eau dans des millions de foyers ?

Gère d’abord « el-ma », ensuite, une fois ma gorge sèche réhumidifiée, je pourrais toujours écouter tes beaux discours sur la numérisation des procédures d’accès au registre de commerce, ou sur le e-paiement ! Construits une maison solide, avec des murs et un toit, avant de me vanter les bibelots que tu comptes installer sur les étagères de cette baraque, bonté divine !

Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.

Hakim Laalam, Le 26 juin 2021

La rédaction vous conseille :

“Ils ne fabriquent pas de piles et veulent faire… du nucléaire !?”: Un internaute répond à Arkab…


Un commentaire sur ““Gère d’abord “el-ma”, on discutera de Startup après !”: Hakim Laalam commente la pénurie d’eau…

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :