“Oui pour payer en France, mais pas en Algérie” : Hakim Laalam s’en prend violemment à la diaspora ! Une internaute lui répond

L’amour du bled ? À quel taux, cousin ? / Par Hakim Laalam

Tant qu’à faire, autant, dans la foulée, me mettre aussi à dos une partie — une partie seulement — de mes compatriotes résidents à l’étranger et qui se plaignent des conditions du retour au pays. Qui trouvent que c’est trop cher.

D’abord, une mise au point, les prix des billets Air Algérie circulant sur la toile sont souvent tronqués, pour ne pas dire maquillés à la hausse. Ça ne veut pas dire que le pavillon national pratique des tarifs compétitifs et ultra alléchants. Ça veut juste dire qu’il faut se méfier d’enfourcher un canasson vicié, des fake news étrangement balancées en nombre ces dernières heures.

Ensuite, cette question qui me turlupine. Quelqu’un peut me dire, comparativement à nos voisins tunisiens et marocains, à combien s’élève l’apport de la diaspora dans le flux monétaire et sur le taux de change officiel ? Juste cette question. Le même expert, ou quelqu’un d’autre de plus habilité, peut-il aussi me donner le détail de la courbe du change parallèle en été, ou plus largement durant les périodes de vacances ?

Je pense que les chiffres devraient être édifiants ! Sur la jauge d’amour pour le bled. Sur la capacité à profiter des bienfaits du soleil de Dézédie tout en contribuant à l’effort économique national, en dehors du maillot des Verts, acheté en euros, sur le Bon Coin ! Pourquoi est-il si facile pour certains — encore une fois je dis certains et pas tous — de payer sans broncher la redevance obligatoire sur la télévision à domicile, le moindre petit centimètre parcouru sur une autoroute ou encore un week-end dans une station balnéaire du sud de la France — minimum 1 000 euros en All-Inclusive et en famille — et rechigner, trépigner des pieds et du rictus lorsqu’il s’agit de s’acquitter de prestations facturées par la Dézédie ?

Juste ça ! Pour le reste, Marhaban à ceux qui considèrent que revenir se ressourcer au pays vaut bien un «sacrifice» pour El Bled ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.

Hakim Laalam, Le 30 mai 2021

Commentaire sur le Net ..

Parmi les commentaires à cette chronique retenue sur le Net, Mariem S, une algérienne résidente en France écrit : « Le jour où l’Algérie sera dotée d’institutions moins corrompues, je penserai peut-être à leur confier mes économies, fruit de plusieurs années de travail ».


La rédaction vous conseille :

600 Milliards $ transférés à l’étranger : 0 $ récupéré, 0 procédure engagée… Des experts alertent !

Un commentaire sur ““Oui pour payer en France, mais pas en Algérie” : Hakim Laalam s’en prend violemment à la diaspora ! Une internaute lui répond

Ajouter un commentaire

  1. Lalaam devrait demander aux apparatchik qui se sont enrichis sur le dos du peuple et vivent de leur vols sur les Champs Elysées et Neuilly…la diaspora s.est saignée et se saigne pour survivre …pour une fois il faut qu.il arrête de boire son thé et rester éveiller yeux grand ouvert et réflechir

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :