“C’est le Président qui l’a ordonné”: Said Bouteflika enfonce encore son frère devant la Cour suprême !

Dans son édition de ce jeudi 27 mai, Le Soir d’Algérie rapporte que Tayeb Louh et Saïd Bouteflika seront jugés pour des faits criminels sur la base de la décision rendue il y a une semaine par la Cour suprême.

Cette décision était très attendue puisqu’elle constitue l’étape précédant la transmission du dossier des concernés au tribunal compétent devant programmer la date du procès durant lequel ils seront jugés. Il s’agit également de l’étape ultime dans le processus de recours existant au niveau judiciaire.

Parmi les griefs retenus contre Said Bouteflika : « l’annulation du mandat d’arrêt international lancé contre l’ancien ministre de l’Énergie, Chakib Khelil, ainsi que son épouse et ses deux fils ». 

Interrogé sur le sujet, Saïd Bouteflika a affirmé aux enquêteurs que la décision d’annuler le mandat international lancé à l’encontre de Chakib Khelil et des membres de sa famille émanait du président de la République en personne. Ce dernier a également affirmé que Abdelaziz Bouteflika suivait le dossier.

Rappelons que de nombreux acteurs de la société civile continent à s’interroger sur l’absence de procès contre cet ex-président, accusé d’avoir instauré un système de corruption à grande échelle durant ses 20 ans de pouvoir…

“Il est malade, et alors ?” : Hakim Laalam appelle à juger le criminel Bouteflika !

La rédaction vous propose :

Interview Tebboune sur France 24 : Le cas Bouteflika en 50 secondes (Vidéo)


Sur le même sujet :


Procès civil pour Said Bouteflika… Tayeb Louh et ses SMS enfoncent “El- Maâlem”


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :