“Ce Directeur de lycée déguisé en Afghan…” : Malika Boussouf clache le Ministre de l’éducation !

Et dire qu’ils ont béni l’astuce ! / Par Malika Boussouf

Celle du ministre de l’éducation lorsqu’il en avait informé l’opinion publique. À la façon dont il s’était proposé de limiter les effets de la grève du personnel enseignant, on comprenait qu’il avait choisi de parer au plus pressé sans aggraver la situation. 

Non pas que celle-ci ait été autrement gérable et pas si déplorable que cela, mais pour ne pas avoir à réfléchir à d’autres moyens plus efficaces d’en finir avec un corps enseignant des plus contestables, en Algérie s’entend.

Là où il n’est pas question de parler de vocation quand l’enseignant n’a ni le talent adéquat ni le niveau requis pour satisfaire à la noble mission qui voudrait que l’on accompagne ses élèves au plus loin.

J’aurais, personnellement, préféré entendre dire que le ministre avait sévi contre une cerbère-directrice qui faisait la pluie et le beau temps dans son CEM ou contre ce directeur qui se déguisait en Afghan pour intimider personnel, élèves et parents !

Au lieu de cela, Monsieur le ministre, qui n’a pas de temps à perdre pour sauver ce qui reste à sauver d’un secteur qui fait pitié à voir, travaillait à contourner les revendications légitimes ou pas de grévistes, qui, il faut le leur reconnaître, ne manquent pas d’ingéniosité quand ils ont envie de lever le pied.

Pour se faire entendre, ils ont trouvé la combine. Celle qui consiste à remettre le couvert à chaque rentrée scolaire ou autre événement important. À chaque échéance qui sanctionne négativement la scolarité d’élèves qui ne sont pas responsables des problèmes qui compromettent la relation qu’entretiennent les enseignants avec leur tutelle.

Pour que nos petits candidats à l’examen de sixième puissent bénéficier d’une scolarité sans accroc, le ministère de l’Education leur avait, l’an dernier déjà, affecté des instituteurs non grévistes. Combler le déficit en heures de cours et préparer les élèves à composer le moment venu avaient été annoncés en grande pompe. Comme si déplacer les grévistes vers des classes qui n’avaient pas d’examen à préparer et où, par conséquent, ils pouvaient s’autoriser à s’absenter à loisir avait été la seule réponse ingénieuse et rentable censée contenir l’adversité.  

Malika Bousouf, Le 24 mai 2021


La rédaction vous conseille :

Cours de “ROKIA” : Après l’Ecole d’Oran, évanouissement de 16 étudiantes dans un Lycée à Sétif !


Un commentaire sur ““Ce Directeur de lycée déguisé en Afghan…” : Malika Boussouf clache le Ministre de l’éducation !

Ajouter un commentaire

  1. Heureux sont ceux qui ont levé les voiles pour que leurs enfants échappent à cette gabegie nationale …depuis le sommet de l’état

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :