Viol collectif de 4 enseignantes à Bordj Badji Mokhtar : Au pays du tout “Haram”, les hormones n’obéissent pas aux règles religieuses !

La longue liste des interdits religieux imposés à la société continue à générer les fléaux les plus immondes auxquels personne n’est épargnée.

Ainsi, en Algérie, ce pays où un jeune couple n’a pas le droit à une chambre d’hôtel sans présenter de livret de famille, les dramatiques conséquences de la frustration sexuelle générée sur la population (à majorité jeune) nous sont couramment rappelées par cet imam de Chelef violant une fillette de 8 ans, ou encore ce groupe de jeunes de Bouira assassinant la jeune avocate, Terrafi Yasmine, parce que avaient-t-ils avoué devant le juge : « ils voulaient la violer ».

Hier mardi 19 mai, la presse nous rapportait qu’à Bordj Badji Mokhtar, plusieurs enseignantes ont subis dans la nuit de lundi à mardi 18 mai 2021, un viol collectif sur les lieux de leur résidence.  

L’agression qui aura durée 2h a eu lieu à 2h du matin au logement de fonction ou sont hébergées 10 enseignantes, sis à la Nouvelle Ecole, numéro 10. Quatre de ces professeurs ont ainsi été violées par quatre individus, avait alerté le syndicat algérien des travailleurs de l’éducation (SATE) dans un communiqué. Le coordinateur du Snapest, Meziane Meriane, a indiqué au site TSA que : «deux d’entre elles ont été poignardées et se trouvent à l’hôpital ».

Les enseignantes ont été évacuées, dans la soirée d’hier mardi, vers l’aéroport d’Adrar, où des représentants de syndicats de l’éducation nationale et des membres de la société civile les attendaient.

Selon la vidéo partagée par une enseignante et membre du  SATE, sur sa page facebook, en direct de l’aéroport d’Adrar, l’ensemble des enseignantes et des enseignants affectés à Bordj Badji Mokhtar, ont quitté leurs postes, en guise de solidarités avec leurs collègues « sauvagement agressées ». 


La rédaction vous conseille :

Sétif : Les couples hétérosexuels obligés de présenter un… livret de famille !


Lire aussi :


Après Chelef, Sidi Belabes… Un enfant de 8 ans violé dans une mosquée juste avant l’Iftar !


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :