“Sans référence clairement énoncée dans le Coran, toute la Charia est caduque !” : MBS révolutionne l’islam

Alors que l’Algérie sombre chaque jour un peu plus dans l’obscurantisme wahabite, le prince héritier de l’Arabie saoudite, Mohamed Ben Salmane (MBS), donne un nouveau coup d’accélérateur dans sa dynamique de réformes de son pays. Hier mercredi 28 avril, le site Égyptien El Watan rapporte que MBS a plaidé pour la modération dans l’application de la charia dans le système de gouvernance de son pays, prenant ses distances avec l’idéologie développée par le prédicateur saoudien du XVIIIe siècle, Mohammed ben Abdelwahhab.

MBS a dit plaider pour l’application de ce qui est « clairement » énoncé dans le Coran. « Dans les affaires sociales et personnelles, nous ne sommes obligés de mettre en œuvre que des stipulations clairement énoncées dans le Coran. Ainsi, je ne peux pas appliquer une punition de la charia sans une stipulation coranique claire ou une stipulation explicite de la Sunna », souligne-t-il.

« Par conséquent, le gouvernement, en ce qui concerne la charia, doit mettre en œuvre les règlements et les enseignements du Coran dans les hadiths mutawatir, et se pencher sur la véracité et la fiabilité des hadiths ahad, et ignorer entièrement les hadiths « khabar », sauf si un avantage clair y est dérivé pour l’humanité. Ainsi, il ne devrait y avoir aucune punition liée à une question religieuse, sauf lorsqu’il y a une stipulation coranique claire, et cette sanction sera appliquée en fonction de la manière dont le Prophète l’a appliquée », dit MBS.

MBS prend ses distances avec le Wahhabisme

Le prince héritier considère que « mettre en œuvre une sanction sous prétexte qu’il s’agit d’une sanction de la charia alors qu’il n’y a pas de stipulation pour une telle sanction dans le Coran ou dans le hadith mutawatir, est aussi une falsification de la charia ».

Le prince héritier de l’Arabie saoudite a également pris ses distances avec l’idéologie de Mohammed ben Abdelwahhab, fondateur du Wahabisme.

« Lorsque nous nous engageons à suivre une certaine école ou un certain savant, cela signifie que nous divinisons les êtres humains. Dieu Tout-Puissant n’a pas mis de barrière entre lui et les gens. Il a révélé le Coran et le Prophète l’a mis en œuvre », soutient Mohamed Ben Salmane, qui estime que « si Cheikh Mohammed ben Abdelwahhab était avec nous aujourd’hui et qu’il nous trouvait engagés aveuglément à ses textes et fermant nos esprits à l’interprétation et à la jurisprudence tout en le déifiant et en le sanctifiant, il serait le premier à s’opposer à cela ».

« Il n’y a pas d’écoles de pensée fixes et il n’y a pas de personne infaillible. Nous devrions nous engager dans une interprétation continue des textes coraniques et il en va de même pour la Sunna du Prophète, et toutes les fatwas devraient être basées sur l’heure, le lieu et l’état d’esprit dans lesquelles elles sont émises », affirme MBS.

 « Par exemple, il y a 100 ans, lorsqu’un érudit émettait une certaine fatwa ne sachant pas que la Terre était ronde et ne connaissant pas les continents ou la technologie, etc., cette fatwa aurait été basée sur les informations alors disponibles et leur compréhension du Coran et de la Sunna, mais ces choses changent avec le temps et sont différentes en ce moment », souligne le prince héritier.

« Tous les juristes et universitaires musulmans parlent du concept de modération depuis plus de mille ans. Donc, je ne pense pas être en mesure de clarifier ce concept, autant que je peux … respecter la constitution saoudienne, qui est le Coran, la Sunna, et notre système de gouvernance de base et de le mettre pleinement en œuvre dans un sens large qui inclut tout le monde », affirme Mohamed Ben Salmane lors d’un entretien accordé à la chaîne de télévision saoudienne Al Arabiya, cité par Arab News.

Décembre 2020 : MBS autorise les festivités de Noël…

La rédaction vous propose :


Sir le même thème :


“Boire l’urine de chameau” : Le hadith objet de la plainte contre Djabelkhir ! L’islamologue explique… (Vidéo)


2 commentaires sur ““Sans référence clairement énoncée dans le Coran, toute la Charia est caduque !” : MBS révolutionne l’islam

Ajouter un commentaire

  1. Tiens donc …ils sont où les islamistes du terroir ?à la barbe touffue et empreinte pigmentée au front? Et notre chère abrutie salhi qu’en penses t elle?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :