“Interdiction de réprimer les non-jeûneurs !” : L’Arabie Saoudite autorise les “Fatarras” et brandit le verset 184 d’“Al BAQARA”

La décision des autorités saoudiennes semble partie pour durer. En effet, la note qui interdit de réprimer les « non-jeûneurs », appelés localement « Fatarras », en vigueur depuis 2019 et reconduite l’année passée (2020), a été maintenue pour ce Ramadan qui a débuté dans le royaume, hier mardi 13 avril 2021.

Voici le contenu intégral de cette note signée par le ministre de l’Intérieur saoudien, Abdelaziz Ben Saoud :

« En application des directives du prince héritier, vice-Premier ministre et ministre de la Défense, et des résolutions du Conseil des ministres, il a été décidé de ne pas porter atteinte à toute personne qui ne jeûne pas ouvertement ou secrètement durant tout le mois du Ramadhan, et ce, par respect aux droits de l’Homme tel que prescrit par Allah, eu égard aux valeurs humanistes et morales, et en concordance avec la nouvelle vision du royaume et son aspiration au progrès et à la prospérité, ainsi qu’à l’élévation de la culture de notre noble société, pour toutes ces raisons, toutes les précédentes décisions sont annulées et sont remplacées par celle-ci ».

L’argument

Devant les détracteurs de cette mesure, en Arabie Saoudite, comme ailleurs dans le monde musulman (dont l’Algérie), notamment par les tenants du Salafo-Wahabisme, les religieux saoudiens continuent à brandir le même argument. En l’occurrence, les savants religieux du royaume mettent en avant le verset 184 de Sourate AL-BAQARA (LA VACHE en français).

Sur le même thème :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :