“Ils ont tout à fait le droit de s’exprimer devant… la Justice” : Le petit cours de “Démocratie” de Hakim Laalam

Cette si étrange conception de la démocratie ! / Par Hakim Laalam

Je crois qu’il y a un problème de définition des concepts. La démocratie, c’est la liberté d’expression, oui ! Mais entre segments clairement inscrits dans le paradigme des libertés.

Au nom de quelle conception de quelle démocratie il faudrait que des commanditaires, des revendicateurs et des laudateurs d’assassinats collectifs et de masse entreraient-ils dans le paradigme de la libre parole ?

S’ils doivent parler, c’est dans un prétoire pour répondre librement et de manière détaillée aux questions des magistrats sur leur réjouissance publique et documentée face à des morts par centaines.

La société démocratique telle que définie universellement leur donne ce droit. À eux et à leurs avocats d’en user !

Parce que là, en l’occurrence, on ne parle pas d’acteurs politiques qui auraient été privés de leur droit à l’expression. Que nenni ! Il s’agit de personnes et de groupes de personnes ayant acté positivement, sinon conçu, des massacres de populations.

Et l’on voudrait nous faire accroire que ne pas se solidariser avec elles est, au mieux, un déni de droit démocratique, au pis, une soumission au discours autoritariste du pouvoir ?

Une méthode pas nouvelle, celle de la double lessiveuse à travers une victimisation des « appelants aux meurtres » et une culpabilisation par l’anathème de tous ceux qui refusent la solidarité mécanique et automatique.

Et puis, par-dessus tout, la démocratie, que nous n’avons pas inventée, qui nous préexiste et qui a des règles claires, c’est aussi le droit de choisir ses émois, ses solidarités et ses causes, que diable !

Il n’y a pas de kermesse à la solidarité où le but du jeu est de pondre plus vite que le voisin un communiqué de soutien à des causes allant de la maltraitance des musulmans Ouïghours en Chine à celle des ours polaires privés de leur banquise par le réchauffement climatique, cette posture d’écartèlement physique et moral est impossible à tenir.

À moins de confondre démocratie et contorsionnisme !

Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.

Hakim Laalam, Le 1er avril 2021

La rédaction vous conseille :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :