Corps médical victime du Covid : 150 morts, 10.000 contaminés… Des « Baraka Allah Fik », mais pas de primes !

Dans son édition de ce jeudi 1er avril, El Watan est revenu sur l’hommage rendu, hier mercredi, par les autorités au corps médical qui a payé un lourd tribut dans sa lutte contre la Covid-19. Étaient présents : Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, et le secrétaire d’État à la réforme hospitalière, le Pr Smaïl Mesbah.

Le titre de l’article se passe de commentaire : « Le sacrifice du corps médical victime de la Covid-19 : Des hommages et c’est tout ! ».

Ainsi, on saura que plus de 10 000 cas de contamination ont été enregistrés parmi les professionnels de la santé, tous corps confondus, et plus de 150 décès depuis le début de l’épidémie de la Covid19. 60% des victimes relèvent du secteur libéral. La majorité des décès relève du corps médical (public et privé) puis vient le corps paramédical, les autres cas sont répartis entre les corps communs et l’administration.

Aucune prime n’a été versée pour une grande majorité !

Engagés aveuglement dans une bataille contre un inconnu malgré l’insuffisance des moyens de protection contre le virus et un système de santé complètement déstructuré, médecins généralistes, gynécologues, chirurgiens, chirurgiens-dentiste, pharmaciens, infirmiers, ambulanciers ou urgentistes ont été en première ligne aux côtés des malades jours et nuits, certains ont été emportés par le coronavirus alors qu’ils soignaient les autres.

Ils sont 144 médecins décédés : 88 généralistes (58 libéraux et 30 médecins de santé publique), 37 spécialistes, 17 professeurs en médecine, 11 chirurgiens-dentistes et 13 pharmaciens.

Malgré ce lourd bilan et les sacrifices consentis, de nombreux professionnels de la santé qui exercent dans les établissements publics n’ont pas encore reçu leurs primes dites «Covid». Pis encore, affirment El Watan, la majeure partie du corps médical et paramédical n’a également pas été vaccinée contre la Covid-19.

En résumé : des postures de compassion, des « Salamalek », des « Baraka Allah Fik » (que dieu te donne sa baraka)…. et puis c’est tout !

La rédaction vous conseille :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :