Ce qui se dit dans “les cafés du commerce arabe de Rezig” : Hakim Laalam et l’“immunité collective des algériens”…

Rapportée par TSA. Ce lundi 29 mars, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid est allé dans le sens du Pr Kamel Djenouhat, président de la Société algérienne d’immunologie, qui avait affirmé cette semaine qu’ « il est fort possible que le taux d’immunité collective des Algériens ait dépassé les 50%. Ce qui explique la baisse des cas d’infection ».

Le sujet a été commenté par le chroniqueur du Soir d’Algérie dans son édition de dimanche 28 mars.

L’immunité collective par le rire ! / Par Hakim Laalam

On ne sait toujours pas comment ça nous est tombé dessus ! De jour ? De nuit ? Sans que cela soit prouvé scientifiquement, ceux qui pensent que ça a eu lieu la nuit sont plus nombreux que les autres, les adeptes de la théorie diurne.

Les recherches sont en cours, nous saurons peut-être un jour qui avait raison.

Mais c’est là que des médecins sérieux, gris des tempes et de la frange, ont franchi le pas, n’ont plus hésité à l’évoquer en public : les Dézédiennes et les Dézédiens auraient bénéficié d’une immunité collective à l’insu de leur plein gré consentant !

Comment ? Pourquoi ? Pourquoi nous ? Waâlach h’na ?

Je suis incapable de répondre à cette question. Mais il semble bien qu’il y a eu, à un moment donné, peut-être avant la convocation par Belmadi du jeune prodige Ramiz Zerrouki en équipe nationale, ou bien après l’appel solennel qui nous a été lancé de « protéger Rachad » un discontinium dans la vie algérienne du virus.

 Jusque-là, les crocs bien sortis, la bave aux antennes, la Covid-19 se réjouissait déjà de nous dévorer tout crus. Tranquille comme une équipe qui mène par 4-0 chez l’adversaire et qui ne craint aucune remontada, le coronavirus pensait l’affaire gagnée.

Sauf qu’il y a eu cette fracture temporelle !

Un élément variant est subitement intervenu dans la chaîne épidémiologique pour créer en nous une immunité collective.

Le plus intrigant dans tout ça, c’est la suite. Des rumeurs folles circulent dans les cafés du commerce arabe de Rezig. Il se dit que plusieurs pays, notamment ceux de l’Union européenne, envisageraient de faire des prélèvements de populations chez nous ! Rien que ça.

Des lots de Dézédiennes et de Dézédiens qui seraient convoyés vite fait vers Paris, Rome, Madrid, Londres ou Berne pour y être injectés en « Frak » au sein des populations locales. L’objectif étant clair : y développer leur immunité collective ! Une sorte de nouvelle traite humaine mais à but sanitaire. Des plateformes numériques seraient déjà opérationnelles où nous pourrions nous voir inscrits de Facto ! Et même de Rialto !

Mon Dieu que cette perspective m’emplit de fierté ! Nous deviendrions enfin utiles au monde malade. Les nouveaux casques blancs de l’immunité planétaire ! Mon barda est prêt !

En attendant ma convocation et mon point de chute, je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar collectif continue.

Hakim Laalam, Le 28 mars 2021


Lire aussi :


“Il veut un secret commercial pour faire sa fetwa !” : Hadjimi demande les composants du vaccin anti-Covid-19…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :