Saidani quitte le Portugal et s’installe avec ses 3000 Milliards de la GCA à Marrakech !

Alors que plusieurs sites et quotidiens rapportaient en début d’année que l’ex SG du FLN Amar Saidani avait quitté précipitamment la France pour rallier le Portugal, suite à des déboires fiscaux, plusieurs sources médiatiques dont Algérie Patriotique dans son édition de ce 26 mars, rapporte qu’il aurait pris pieds au Maroc. « Des sources généralement bien informées indiquent qu’Amar Saïdani se trouverait au Maroc », écrit le site. Si le site n’en dit pas plus, plusieurs pages indiquent qu’il serait installé dans « la Ville Rouge », Marrakech (Maroc).

Ce n’est pas la première fois que Saidani tente de s’installer dans ce pays, puisqu’il y avait déjà résidé quelques mois vers le début 2020.

Plusieurs commentateurs n’ont pas manqué d’expliquer ce choix en remettant au goût du jour les déclarations (très pro-diplomatie Marocaine) de l’ex-SG du FLN, notamment concernant le conflit Maroc-Sahara Occidental.

« Le Sahara est marocain »

Le 21 octobre 2019, l’ancien SG du parti FLN, Amar Saadani, déclarait ceci au site TSA : « “En vérité, je considère que le Sahara est marocain et rien d’autre. Il a été enlevé au Maroc au congrès de Berlin. Aussi, je pense que l’Algérie a versé pendant cinquante ans des sommes faramineuses à ce qui est appelé le Polisario… ”. Et d’ajouter : « L’argent versé au Polisario, avec lequel ses membres se baladent depuis cinquante ans dans les hôtels de luxe, doit revenir à Souk Ahras, El Bayadh, Tamanrasset et autres villes. C’est mon avis, même s’il doit déplaire à certains”.

Inquiété par le Fisc Français, Bloqué au Maroc, Saidani rallie le Portugal…


Sur le même thème :


Saadani et les 3000 milliards de la GCA : El Watan révèle comment ça a pu se faire ! L’ombre de Said Bouteflika…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :