“Nous aimons la vie, mais pas n’importe quelle vie” : Lmulud At Mɛammer, il y’a 32 ans….

Le  26 février 1989,  nous quittait l’écrivain, anthropologue et linguiste, Lmulud At Mɛammer (Mouloud Mammeri). 32 ans déjà que ce géant est parti… .

Trois petites citations laissées à la postérité.

Citation 1 :

N’oubliez jamais que:

« L’arbre de mon climat à moi, c’est l’olivier, il est fraternel, et à notre exacte image, il ne fuse pas d’un élan vers le ciel, il est noueux, rugueux, il est rude. Il oppose une écorce fissurée mais danse aux caprices d’un ciel qui passe en quelques jours des gelées d’un hiver furieux aux canicules sans tendresse… Contre toute logique, c’est en hiver qu’il porte ses fruits, quand la froideur condamne à la mort tous les autres arbres. C’est alors que les hommes s’arment et les femmes se parent pour aller célébrer avec lui les noces rudes de la cueillette. »

Citation 2 :

Quand trop de sécheresse brûle les cœur,
Quand la faim tord trop d’entrailles,
Quand on rentre trop de larmes,
Quand on bâillonne trop de rêves,
C’est comme quand on ajoute bois dur bois sur le bûcher,
À la fin, il suffit du bout de bois d’un esclave,
Pour faire,
Dans le ciel de dieu,
Et dans le cœur des homme
Le plus énorme incendie

Citation 3 :

Nous aimons la vie… comme vous… comme tous les vivants de ce monde… Mais pas n’importe quelle vie.


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :