“Il risque 5 ans de prison” – Le procès Djabelkhir reporté : Article 144 bis 2, le cadeau de Bouteflika aux islamistes

Le procès de l’universitaire Saïd Djabelkhir qui devait s’ouvrir, ce jeudi 25 février, au tribunal de Sidi M’hamed a été reporté à la date du 1er avril prochain. 

L’islamologue est poursuivi pour «dénigrement du dogme ou des préceptes de l’Islam». Un article de loi ajouté en 2001 qui faisait partie des concessions faites aux islamistes du FIS par le Pouvoir.

Il s’agit de l’article 144 bis 2 du code pénal. Ce dernier stipule :  

«Est puni d’un emprisonnement de trois ans à cinq ans, et d’une amende de cinquante mille à cent mille dinars, ou l’une de ces deux peines seulement, quiconque offense le Prophète et les envoyés de Dieu ou dénigre le dogme ou les préceptes de l’Islam, que ce soit par voie d’écrit, de dessin, de déclaration ou tout autre moyen».

Razika Adnani commente

Dans son édition du 18 février, le site Algérie Cultures publiait la contribution, sur le sujet, de la philosophe, islamologue et conférencière franco-algérienne, Razika Adnani.

Pr Razika Adnani

Elle  écrit :

« Les ennuis avec la justice algérienne de beaucoup d’hommes et de femmes, dont le dernier est Said Djabalkhir, se répètent et s’amplifient. Le délit est toujours le même : atteinte à l’islam conformément à l’article 144 bis 2 du code pénal ajouté en 2001. Cette situation de grave atteinte à la liberté d’expression et à la liberté de conscience nécessite d’interroger la Constitution étant donné qu’elle constitue la loi fondamentale de l’État ».

“Croyez-vous au prophète ? Croyez-vous en dieu ?” : Dr Bouraoui devant la Juge… Me Dabouz s’insurge!


Sur le même thème :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :