Interdiction du Hirak à Paris : “Allah Akbar” et “Photos de terroristes” ont convaincu le Préfet ! Un Algérien commente…

Ce qui devait arrivé arriva. Les photos des ex-leaders du FIS, les cris d' »allah akbar » et les appels à l’instauration d’un Qalifat en Algérie, en plein Paris qui ont accompagné les dernières marches autorisées dans la capitale française, ont définitivement convaincu les autorités de ce pays à prendre position sur le mouvement populaire algérien, appelé Hirak.

La presse et des activistes rapportent, ce samedi 20 février, le contenu de l’arrêté N° 2021 – 00153, portant « Interdiction partielle de l’itinéraire de manifestations déclarées pour le dimanche 21 février ».

On peut y lire :

-Considérant le contexte électoral tendu en Algérie, il existe des risques sérieux de troubles à l’ordre public, sur le parcours des manifestations susvisés, en particulier à hauteur du consulat général d’Algérie, situé 3 Ter Rue de Charbonne (Paris 11e) ».

-Considérant la difficulté et la dangerosité des interventions des forces de l’ordre à proximité de très nombreux commerces dans les rues es 3e, 11e et 12 arrondissement en cas de troubles avérés et des risques pour les clients se trouvant à proximité;

-Considérant enfin que le dimanche 21 février prochain, les services de police et de gendarmerie seront particulièrement mobilisés par d’autres missions dans la capitale et sa proche banlieue, dans un contexte de menace terroriste particulièrement aiguë qui sollicite toujours à un niveau élevé les forces de sécurité intérieur pour garantir la protection des personnes et des biens contre le risques d’attentat, dans le cadre du plan VIGIPIRATE toujours activé et porté le jeudi 29 octobre 2020 au niveau « urgent attentat » sur l’ensemble du territoire national après l’attentat survenu le jeudi 29 octobre au matin à Nice au seil de la bastille Notre-Dame de Nice, quelques jours après l’assassinat d’un professeur d’historie-géographie à Conflans Sainte-Honorine par un terroriste islamiste,

-Considérant qu’il appartient dès lors à l’autorité d la police compétente de prévenir les risques de désordre et les atteintes à l’ordre par des mesures adaptéesn nécessaires et proportionnées »,

La presse note toutefois que la Préfecture a concédé le droit d’organiser une manifestation statique sur la place de la république.

Témoignage d’un Algérien

Nassim Hannifi un des acteurs de la tendance « double rupture », commente l’interdiction :

Intervention Intégrale

Photo prise à la Place de la République à Paris

Un des sympathisants du FIS aussi appelé RACHAD : Essaid Aknine.

Il vit en France et suggère aux algériens qui ne veulent pas d’un État Islamique en Algérie de quitter le pays !! (Essaïd Aknine)


Sur le même thème :


Un commentaire sur “Interdiction du Hirak à Paris : “Allah Akbar” et “Photos de terroristes” ont convaincu le Préfet ! Un Algérien commente…

Ajouter un commentaire

  1. le pouvoir français a longtemps soutenu les islamistes tant que leur actes terroristes étaient loin de chez eux …mais le retour de bâton leur a mis du plomb de la tête…..
    En règle ….le terrorisme sous toutes ses formes où qu’il soit doit être combattu par la communauté internationale

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :