“Il voulait enfermer le gamin à vie !” : Comment va le procureur de Dar Beida ? Par Hakim Laalam

Une âme damnée à perpétuité ! / Par Hakim Laalam

Une fois n’est pas coutume, je vais m’intéresser à l’état sanitaire et psychologique d’un … procureur ! Non, ce n’est pas un point de détail ! Ça peut même présenter un caractère d’urgence humanitaire.

Je m’inquiète pour le procureur qui avait requis la perpétuité contre le gamin Walid Nekiche. Le verdict est tombé. Et le gosse, finalement condamné à … six mois de prison est libre aujourd’hui, ayant purgé sa peine en détention.

De perpète à libération, je ne peux pas croire que ça ne laisse pas de traces, de séquelles chez le magistrat. Où est-il ?

Dans quelle dimension se trouve-t-il ? Étant entendu que si l’on mesure cette dimension, celle qui recouvre une galaxie aussi vaste que celle pouvant contenir une distorsion entre «perpétuité» et «libération», je vais sûrement mettre un certain temps, voire un temps certain – pour reprendre le sketch de Fernand Reynaud – pour le localiser, ce pôv’ procureur !

Mais la tâche, aussi ardue soit-elle, ne m’effraie pas. Lorsqu’il s’agit de venir en aide à une âme peut-être en détresse, on ne doit pas lésiner sur les efforts. Sauver des vies ou une seule vie, c’est œuvrer pour l’humanité. Fût-elle accoutrée en robe noire. Comment peut-on aider cet homme-là ?

En l’inscrivant d’office sur la liste des personnes à vacciner en priorité, même si elle ne fait pas partie de la tranche d’âge requise ou qu’elle ne souffre d’aucune maladie chronique ?

C’est une option ! Mais qui ne me semble pas suffisante, tant l’écart entre perpète et libération induit normalement des dommages incommensurables. Le contraindre sur avis médical strict à un repos total ?

C’est aussi envisageable. Même si aucun texte de loi ne peut contraindre un citoyen-procureur à un repos forcé prescrit par des toubibs. Je ne vois alors qu’une seule solution pour faire aboutir le sauvetage urgent du procureur.

La loi ! Trouver un autre procureur et un juge qui requerrait, pour le premier, et condamnerait, pour le second celui qui voulait enfermer à vie un mioche à … fumer du thé à perpétuité pour rester éveillé à son cauchemar qui continue.

Hakim Laalam, Le 3 Février 2021


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :