Walid, Brahim et tous les autres… “Le viol”, La nouvelle affaire Wassini Bouazza ?

« Walid Nekkiche a été torturé, il a été violé !”. C’est ce qu’a lancé à la barre Me Mohand-Tayeb Belarif, avocat du jeune étudiant Walid Nekkiche, dont les propos sont rapportés par le quotidien Liberté, dans son édition de mardi 2 février.

Selon Nacéra Hadouche, Walid Nekkiche a été arrêté le 26 novembre 2019. “Il avait disparu” jusqu’au 2 décembre. Une période durant laquelle, il aurait subi des “sévices sexuels” et d’autres “tortures” des éléments de service de sécurité.

C’est durant cette période que le juge d’instruction a décidé d’auditionner le jeune étudiant. Or, “avec ce qu’il a subi, il a perdu ses mots, moi aussi, je n’avais plus les mots !”, s’est indignée l’avocate qui a vivement interpellé la cour sur le fait que malgré les plaintes déposées contre la torture, “aucune suite n’a été donnée” ! “L’État est en principe obligé de faire une enquête sur les soupçons de torture et de sévices. Mais aucun d’entre vous n’a rien fait”, a-t-elle indiqué, la gorge nouée, à l’adresse de la juge et du procureur.

L’ombre du Général Wassni Bouazza

Ce viol subi et courageusement dénoncé et mis sur la place publique par ce jeune étudiant de 24 ans n’est en rien une première. Dans son édition de ce mercredi 3 février, Liberté rappelle que « les soupçons de torture et de sévices ont toujours pesé sur les prisons et certains corps de sécurité algériens, et les récits de nombreux militants et hirakistes qui ont eu affaire à certains éléments de la police, de la gendarmerie ou des services de renseignement (au moins) depuis 2019 sont accablants ».

Et si jusque-là, beaucoup se sont contentés de généraliser pour éviter de donner un ou des noms de responsables, ce n’est pas le cas de Me Belarif.

Ce dernier n’a pas manqué lors de la plaidoirie de lundi, de pointer un doigt accusateur vers celui qui a ses yeux est un des principaux responsables qui ont instauré, entre autres, cette pratique : “Ce dossier a été monté par quelqu’un qui avait semé la terreur parmi le peuple algérien” durant l’année 2019, accuse Me Belarif. “Ce personnage est aujourd’hui derrière les barreaux, Mme la présidente”, accuse-t-il en référence, écrit le quotidien, « à l’ancien directeur général de la Sécurité intérieure, le général Wassini Bouazza ».

Le cas Ibrahim Daouadji

Pour illustrer un autre cas de viol, le quotidien a rappeler la poignante vidéo postée sur les réseaux sociaux l’année passée par Ibrahim Daouadji, figure du Hirak de Mostaganem, maintes fois arrêté et emprisonné. Il avait raconté les larmes aux yeux comment, après avoir été interpellé à Alger et conduit dans un centre de détention, un de ses interrogateurs avait menacé d’attenter à sa pudeur.

“Il avait pris un bâton et menacé de me l’introduire dans le c…”, a-t-il courageusement raconté en avouant faire des cauchemars depuis cet épisode.

Ibrahim Daouadji témoignage du 7 mars 2020

Pour les commentateurs, ce scandale mis à nu et qui alimente l’actualité, ne manquera pas de forcer la main aux autorités, notamment judiciaires pour déclencher une enquête. D’autant que celui qui a fait du « viol » un argument sécuritaire a un visage et un nom : l’ancien directeur général de la Sécurité intérieure, le Général Wassini Bouazza. Ce dernier purge actuellement une peine de prison de 8 ans au niveau de la prison militaire de Blida.

Erratum - Changement de Photo : Plusieurs sites Internet algériens se sont mêlés les pinceaux ce mercredi 3 février, en diffusant la photos du Général Abdelghani Rachdi en lieu et place de son prédécesseur le Général Wassini Bouazza.

Lire aussi :


Un commentaire sur “Walid, Brahim et tous les autres… “Le viol”, La nouvelle affaire Wassini Bouazza ?

Ajouter un commentaire

  1. des pratiques de parachutistes de l’ère coloniale…..après cela le pouvoir demande de excuses de la France…d’abord….nettoyer les écuries d’Augias

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :