2 Milliards $ pour 4 importateurs de voitures anonymes : “Ait Ali fait ce que Bouchouareb n’a pas osé faire !”

Grosse polémique autour des agréments provisoires d’importations de véhicules. Ainsi, le ministre de l’Industrie non satisfait de garder les noms des opérateurs retenus secrets, il se permet d’offrir en partage 2 Milliards de Dollars à ces 4 concessionnaires fantômes.

« Ait Ali fait ce que Bouchouareb n’a pas osé faire ! », peut-on lire dans les commentaires.

Outre les internautes, les critiques fusent même parmi les rentiers du Régime. Ainsi, le site TSA rapporte dans son édition d’hier mardi 19 janvier, les déclarations du sénateurs Abdelouahab Benzaim.

« Personnellement, je rejette catégoriquement cette mesure. Je demande l’intervention du Premier ministre parce que cette opération d’importation des véhicules neufs est un coup dur qui sera porté à l’économie nationale »,  prévient ce dernier.

Outre la saisine de Djerad, Benzaim compte également s’adresser directement au ministre de l’Industrie Ferhat Ait Ali jeudi 21 janvier au cours de la séance des questions orales au Conseil de la Nation (Sénat).  « Jeudi prochain, je poserai une question orale au ministre de l’Industrie, et je vais l’interpeller sur l’obligation d’appliquer la loi relative à l’importation des véhicules d’occasion », affirme-t-il.

« Des agréments anonymes pour 2 Milliards de Dollars ! »

« Il y a un problème au sein du même gouvernement. Hier matin, le Premier ministre a donné instruction en faveur d’un plan d’austérité (…) pour ne pas toucher aux réserves (de change). Dans l’après-midi de la même journée, le ministre de l’Industrie annonce l’octroi d’agréments anonymes pour 2 milliards de dollars », critique M. Benzaim qui se demande : « De quelle austérité parle-t-on ? ».

Le sénateur réclame de la « transparence » dans la conduite de l’opération d’attribution des agréments aux concessionnaires automobiles, après le refus de Ferhat Ait Ali de publier la liste des heureux bénéficiaires des autorisations provisoires. « L’Algérien doit savoir quel type de véhicule il va conduire », estime M. Benzaim.


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :