Elle consacre sa vie à défendre les chômeurs : Dalila Touat, 18 mois de prison… L’incroyable verdict !

Tout simplement incroyable. Dalila Touat, enseignante de physique de 45 ans, a été condamnée par le Tribunal de Mostaganem, à 18 mois de prison ferme assortie d’une amende pour ses publications sur les réseaux sociaux, a annoncé le Comité national de libération des détenus (CNLD).

Le parquet avait requis deux ans de prison ferme assortis d’une amende de 300 000 DA à l’encontre de l’enseignante, lors de son procès le 11 janvier, pour les chefs d’inculpation d’«outrage à corps constitué», «diffamation et publications portant atteinte à l’ordre public».

L’activiste a été placée sous mandat de dépôt le dimanche 3 janvier, après sa comparution immédiate au tribunal de Mostaganem.

En grève de la faim depuis 15 jours…

Porte-parole des chômeurs, l’enseignante, en grève de la faim depuis son incarcération (deux semaines), «est accusée d’avoir incité les citoyens à ne pas voter lors du référendum sur la Constitution (1er novembre 2020) et outrage à un fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions», signale le CNLD. Le verdict a provoqué une large indignation sur les réseaux sociaux.

Une vidéo diffusée montre la mère de Dalila Touat en pleurs. «C’est elle qui s’occupait de moi. Je n’ai qu’elle à mes côtés», dit la mère éplorée.

Harcelée depuis 2011 !

Militante du mouvement populaire, Fatma Boufenik, dont les propos sont rapportés par El Watan, considère que la condamnation de l’activiste s’inscrit dans «un processus de harcèlement depuis 2011 par ce système».

«Dans le mouvement des chômeur(e)s (Dalila Touat) est un leader de la trempe de Tahar Belabbas (qui s’est exilé) et de Gasmi Mohad (sous les verrous à la prison d’Adrar). Mes pensées vont à sa maman ! Dalila a fait son choix, elle l’a réaffirmé haut et fort lundi 11 janvier et savait qu’elle risquait de payer cher sa détermination pour ses convictions.

Depuis le 3 janvier 2021, elle est en grève de la faim et on risque de la perdre malheureusement», s’offusque Mme Boufenik dans un post sur sa page Facebook.


Lire aussi :


Un commentaire sur “Elle consacre sa vie à défendre les chômeurs : Dalila Touat, 18 mois de prison… L’incroyable verdict !

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :