“Chambre noire, 4e sous-sol” : Les 2 messages codés d’Ouyahia via ses avocats… Décryptage

N’ayant plus rien à perdre, l’ex-premier ministre Ahmed Ouyahia continue à mettre la pression. Ainsi, après ses révélations, (retenues), devant la cour d’Alger, sur les lingots d’or offerts par des émirs du Golfe aux responsables algériens, cette fois c’est par le biais de ses avocats qu’il envoie ses menaces. Deux messages ambiguës, mais ceux à qui ils sont destinés savent sans doute de quoi il s’agit.

Au sujet des lingots d’or…

Ainsi, dans une des réponses fournie à El Khabar et rapportée par TSA, son avocat, Me Amine Benkraoula dit : « Les déclarations sur les lingots d’or provenaient de la prison d’Abadla de Bechar. Si Ouyahia les avait tenues à partir de la Cour d’Alger, elles n’auraient sans doute jamais eu lieu ».

Une phrase interprétée par de nombreux internautes par : « Sortez-le de Abadla. Transférez le à Alger, et il ne fera plus de telles déclarations ».

“Chambre noire, 4e sous-sol”

Plus loin, l’avocat ajoute : « (…) C’est pourquoi mon mandant a préféré parler de marché noir et pas de chambre noire, du 4e étage au lieu du 4e sous-sol ».

Sous entendu, qu’il pourrait parfaitement parler de la « chambre noire » et du « 4e sous-sol », selon les commentateurs.

Là aussi, le message semble destinés à des « initiés de haut rang ».

« Un peu comme les journalistes du WashingtonPost qui ont révélé le scandale du Watergate, désignaient leur mystérieux informateur : Deep Throat (« gorge profonde ») », explique un intervenant.

Ainsi, « chambre noire » et « 4e sous-sol » signifieraient, selon ces mêmes commentateurs, des entités physiques, morales ou matérielles dont la signification n’est connue que par ces « initiés de haut rang ». Ces entités contiendraient ou seraient détentrices d’informations lourdes et ultra-sensibles, portant sur la pratique de la gouvernance (civile comme militaire), les grands marchés publics, la corruption d’Etat…etc touchant les hautes sphères de l’Etat et ce que l’ex chef d’état major, Gaid Salah appelait « L’Etat profond », qu’Ouyahia menace de mettre sur la place publique nationale comme internationale.

Les prochaines comparutions de l’ex-premier ministre nous en diront sûrement plus en révélations ou sur l’avancement des négociations d’Ouyahia avec les interlocuteurs à qui il envoie ses messages. Si évidemment, il est épargné par une infection « accidentelle » par le COVID-19 ou autre complication de son cancer…

“Des responsables ont eu des lingots d’or en cadeau” : La liste d’Ouyahia… L’ex-premier ministre menace !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :