2e mandat dépôt pour Tamazirt : L’incroyable affaire du Moulin Chelghoum de Bouira !

Un deuxième mandat dépôt a été prononcé, ce lundi 4 janvier, par le juge d’instruction du pôle pénal économique et financier du tribunal de Sidi M’Hamed, contre l’ex-ministre de l’Industrie, Djamila Tamazirt.

Pour ce deuxième dossier, elle est poursuivie dans le cadre d’une incroyable escroquerie. Cette dernière implique le Groupe spécialisé dans l’hydraulique, AMENHYD, appartenant aux frères Chelghoum.

C’est en qualité de PDG d’ERIAD que cette ex-haut fonctionnaire est poursuivie. Plusieurs charges ont, ainsi, été retenues parmi lesquelles :

  • Dilapidation de deniers publics,
  • Octroi d’avantages indus lors de le passation de marchés publics.
Lire aussi : Les épouses de la Nomenklatura Algérienne au Bar “La Pergola” : RDV Parisien chez Tamazirt ! (Photos)

L’affaire…

Ainsi, selon des révélations d’Ennahar Online, l’ex-PDG d’ERIAD aurait avantagé les frères Chelghoum dans le cadre d’un partenariat avec l’entreprise qu’elle dirigeait. Il s’agissait, alors, de la création d’une minoterie à Bouira pour laquelle 20 Milliards avaient été alloués par le Groupe AMENHYD pour l’aménagement du complexe.

Aussitôt le partenariat signé, les frères Chelghoum ont démantelé le complexe.

Et c’est l’ex-PDG qui interviendra pour assister les frères millionnaires à revendre le complexe sous forme de ferraille à l’Entreprise Nationale de Récupération (EPE ENR Spa).

Une opération juteuse qui générera une plus value estimée à plusieurs milliards (centimes).

Rappelons que Djamila Tamazirt fait déjà l’objet d’un mandat de dépôt pour une toute autre affaire. Elle est en détention provisoire à la prison d’El Harrach depuis le 8 décembre 2020.


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :