Said Bouteflika sous mandat dépôt : L’ombre de ISTIMRARIA TV, la chaîne de propagande du 5e mandat !

La presse rapporte que la chambre d’accusation du tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a confirmé hier mardi 29 décembre le mandat de dépôt pour le frère cadet de l’ancien président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Dans ce dossier, Saïd Bouteflika est poursuivi dans l’affaire de l’acquisition d’équipements par l’homme d’affaires Ali Haddad pour le lancement de la chaîne Istimraria TV, destinée à faire la promotion d’un cinquième mandat pour l’ancien président de la République Abdelaziz Bouteflika. (Istimraria TV, veut dire la télévision de la continuité)

Lire aussi : “62 SMS et 256 appels échangés entre Said et Haddad” : Les avocats exigent la comparution des 2 Bouteflika !

« Ce mandat de dépôt vise à le maintenir en prison dans la perspective de l’acquittement des autres accusés », estime un de ses avocats, Me Bourayou.

En effet, Saïd Bouteflika a été condamné à 15 ans de prison ferme par le tribunal militaire de Blida. Mais un nouveau procès devrait se tenir le mois prochain après l’acceptation du pourvoi en cassation par la Cour suprême.

rappelons que le frère de l’ancien président a été inculpé en août dernier dans une autre affaire, celle de l’ancien ministre de la Justice Tayeb Louh, mais le juge n’avait pas prononcé de mandat de dépôt à son encontre.

Lire aussi : Procès civil pour Said Bouteflika… Tayeb Louh et ses SMS enfoncent “El- Maâlem”

ISTIMRARIA TV, la chaîne propagande du 5e mandat !  

C’est dés l’annonce de la candidature de Boutelika pour n 5e mandat, vers la fin janvier 2019, que le projet de télévision ISTMRARIA TV a commencé à se dessiner. Selon ce que rapportait la presse, alors, « cette chaîne « devait  servir de caisse de résonnance  médiatique au cinquième mandat ».

D’ailleurs dés février, équipes techniques et rédactionnelles ainsi qu’un  gros budget a été dégagé par Ali Haddad et d’autre hommes d’affaires  pour mettre sur orbite cette télévision qui devait entamer son travail juste après la validation des candidatures, dont celle de Bouteflika,  par le Conseil constitutionnel.

Rappelons, enfin, que c’est le tandem Mohamed Hakem, ex directeur du groupe médiatique d’Ali Haddad (Le Temps et Algérie News) et Lotfi Cheriet, ex rédacteur en chef de l’ENTV et membre de l’ARAV qui étaient désignés pour la diriger.


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :