Après Kouninef, Zoukh… “Il a été condamné par les réseaux sociaux !”, (Me Zouaoui)

Quelques jours après que Me Chaïb, l’un des avocats des frères Kouninef, ait déclaré que l’image de cette famille a a été présentée comme « des prédateurs par les réseaux sociaux », voilà que les avocats de l’ex-wali d’Alger, Abdelkader Zoukh adoptent la même stratégie de défense.

« Zoukh a été jugé et condamné par les réseaux sociaux», a déclaré Me Zouaoui, un des avocat de l’ex-wali dont les propos ont été rapportés par le quotidien El Watan dans son édition de ce mercredi 30 décembre. C’est entre autres l’argument qu’a fait valoir cet a l’homme de loi, avant de réclamer la relaxe pour l’ex-wali.

Poursuivi par le tribunal de Tipasa, pour entre autres, «abus de fonction» et «octroi d’indus avantages» à l’homme d’affaires Ali Haddad, l’ancien wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, a été condamné, hier mardi 29 décembre, à une peine de 4 ans de prison ferme. Cette peine est assortie d’une amende de 100 000 DA, un mandat de dépôt et une privation de tous ses droits civiques durant trois ans, après l’expiration de la sanction.

2 autres condamnations dans deux autres dossiers…

Ce dernier, faut-il le préciser, avait été condamné le 8 décembre dernier par le même tribunal pour les mêmes chefs d’inculpation.

La première, concerne les biens fonciers et immobiliers accordés à l’épouse et aux enfants de l’ex-patron de la police, Abdelghani Hamel, et considérés par la justice comme étant d’«indus privilèges», pour lesquels il a été condamné à une peine de 4 ans de prison ferme et une amende d’un million de dinars, et une compensation de 10 millions de dinars pour les pertes occasionnées au Trésor public.

Une autre peine de 5 ans de prison ferme, assortie d’une amende d’un million de dinars et le paiement d’une somme de 10 millions de dinars au Trésor public, ainsi qu’un mandat de dépôt à l’audience, a été infligée à l’ex-wali, dans la seconde affaire liée aux «avantages indûment accordés» au patron du groupe Cima Motors, Mahieddine Tahkout.

La défense de l’ex-wali a fait appel contre les trois décisions du tribunal de Tipasa.

“Zoukh à la tête de la Mafia du foncier Algérois !” !

“C’est la faute aux réseaux sociaux” : L’étrange argument des avocats des Kounief qui demandent l’acquittement !


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :