“Arrêtez vos courbettes !” : Hakim Laalam flingue le misérabilisme des médias !

Le chroniqueur du Soir d’Algérie, Hakim Laalam est revenu dans sa chronique de ce lundi 28 décembre, sur ce que donne à voir la plus part des médias : à plat-ventrisme, courbettes, misérabilisme, et autres baises-mains envers le président Tebboune. Celui-là-même qui lors de son investiture avait solennellement demandé à tout un chacun : « Ya djamaâ, laissez tomber les Fakhamatou, les formules protocolaires à rallonge et les louanges sirupeuses »…

Il faut croire que l’aplatventrisme est juste une nature pour certains !

Vous allez vous péter le dos et les vertèbres à force de courbettes ! / Par Hakim Laalam

C’est tenace ! Ça s’accroche comme une teigne ! T’as l’impression désagréable d’un parasite doté de crochets au bout des pattes et qui ne veut pas lâcher.

Encore l’autre jour, en ouverture d’un média public, deux minutes, chrono en main, de lecture des messages et contenus de conversations téléphoniques reçus par Djidji de ses homologues le félicitant pour son rétablissement de la Covid-19.

Tu fermes les yeux, tu gardes juste tes oreilles en position « Open » et tu replonges allègrement dans la double décennie noire Abdekka !

Pourtant, si je ne m’en tiens qu’aux déclarations du principal concerné, Tebboune, il a clairement dit lors de son investiture « Ya djamaâ, laissez tomber les Fakhamatou, les formules protocolaires à rallonge et les louanges sirupeuses » !

Rien ! Il aurait peut-être fallu qu’il le leur dise en allemand, va savoir !

Et vogue la galère sans fin du Président Machin qui a appelé le patient. Du Premier ministre turc qui se dit ravi de la victoire de Djidji sur le mal. Ou encore du roi d’une tribu de Papouasie Nouvelle-Guinée qui s’accroche aux arbres tellement il est heureux d’apprendre que le chef de l’État aille mieux !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est quoi tout ça, ces ouvertures de journaux qui n’en finissent pas de nous gaver avec de tels messages ?

Y aurait-il des recommandations fermes, souterraines qui obligent à tant d’obséquiosité en overdose de guimauve ?

En quoi le contenu lu à la virgule près d’un appel téléphonique reçu par Tebboune est important au point de débuter le journal par ça ?

La peur ? Le pli dur et « indéfroissable » des traditions de communication du temps de la Içaba ? La volonté débilement puérile de vouloir à tout prix nous démontrer que le chef de l’État jouit d’une considération à l’international ?

Yaw ! La considération et le rang ne se jaugent pas au poids des appels téléphoniques ! Le pays a pris du retard. Et ces courbettes n’arrangent pas les choses, ne nous aident pas à aller plus vite.

Bien au contraire, elles nous font revenir en arrière, et nous poussent à redoubler de thé fumé pour espérer rester éveillés à ce cauchemar qui continue.

Hakim Laalam, Le Soir d’Algérie, Le 28 décembre 2020


RAPPEL : “cessez de dire sur orientation du Président de la République !” : Tebboune irrité par l’aplaventrisme de son personnel !


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :