Madame Maya devant le Juge : Bouteflika, El Ghazi et le Parc d’attractions de Chelef… Question-réponse

La cour de Tipaza a ouvert, ce samedi 26 décembre, le procès en appel de Zoulikha Nachnache, alias  “Mme Maya”, celle qui se faisait passer pour la fille cachée de l’ex-président Bouteflika…

Retrouvez dans ce qui suit, la synthèse des questions-réponses, portant sur les affaires au niveau de la wilaya de Chelef, rapportée par le site Ennahar online

Questions – Réponses

Juge : Vous êtes née le 15 novembre 1958 à Alger centre. Vous êtes originaire de Annaba. Le jugement a été prononcé le 14 juillet écoulé au niveau du tribunal de Cheraga qui vous a condamné à 12 ans de prison ferme, 6 millions de dinas d’amende, et la saisie de tout vos biens. Vous êtes accusée d’obtention d’avantages indus.

(…)

Juge : Quel est votre métier ?

Mme Maya : Je suis une femme-d’affaires.

Juge : Ils ont saisi une somme de plus de 10 milliards. Qu’en dites-vous ?

Mme Maya : Pour cette affaire, cette argent appartient à un de mes proche, Yahiaoui Amar. Il m’a dit que l’argent appartenait à une personne qui voulait investir. Je lui ai dit que j’allais essayer de voir avec mes connaissances. J’en ai parlé avec Mohamed El Ghazi. Il m’a dit qu’il allait en parler à des proches à Oran.  Je n’ai plus suivi cette affaire depuis. Le jour d’après, mon proche est venu reprendre une partie de l’argent. Il m’a dit qu’il m’expliquerait. Juste après, les services de sécurité sont arrivés.

(Question portant sur la concession du parc d’attraction de Chelef).

Juge : Etait-ce votre argent ?

Mme Maya : Non, l’argent ne m’appartenait pas. Le président de la république m’a envoyé  vers Mohamed El Ghazi. J’ai rencontré ce dernier pour lui parler de mon projet de reprendre la concession du parc d’attraction, tout équipé de 15 hectares à Chelef, qui était en très mauvais état.

Juge : Faisiez-vous du commerce auparavant ? Et ce parc d’atrtaction, l’avez-vous inscrit au nom de votre fille ?

Mme Maya : Iman avait 20 ans. Elle était étudiante. Ce n’est pas elle qui gérait le parc.

Juge :El Ghazi vous a-t-il fait signer un contrat de concession pour l’exploitation de ce parc ?

Mme Maya : Je n’ai pas signé de contrat. C’était juste une décision d’exploitation d’un parc.

Juge :Qui gérait le parc auparavant ?

Mme Maya : Il y avait un premier exploitant qui ne reversait rien à l’état. Quand je l’ai repris, j’ai emmener une personne avec moi. Mais il n’était pas mon associé.

Juge :Que vous a accordé EL Ghazi au niveau de la ville de Chelef ?

Mme Maya : El Ghazi m’a également accordé un lot de terrain pour en faire une station services à Chelef, mais je n’ai pas eu l’agrément. Je l’ai revendu à 1 milliard.

Juge : Le contrat du lot de terrain était lié au projet. Vous n’aviez pas le droit de le vendre.

Mme Maya : Je ne le savais pas.

Juge : Vous avez également bénéficié d’un logement à Chelef.

Mme Maya : Le logement est un bien de l’OPGI. Je l’ai eu après l’intervention de El Ghazi.

Juge : Au nom de qui était ce logement ?

Mme Maya : Au nom de Iman (le fille, NDLR)

A suivre…

Lire aussi : “C’est par lui que cette affaire est née !” : Maya veut faire comparaître le Secrétaire de Bouteflika !

Lure aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :