“Le Procureur avait demandé l’inculpation” : Qui protège Mihoubi ?

Dans son édition de ce mardi 8 décembre, EL Watan revenait sur l’audition, la veille, de l’ex ministre de la Culture et candidat à l’élection présidentielle du 12 décembre 2019, Azzedine Mihoubi par le juge d’instruction près le tribunal de Bir Mourad Raïs, à Alger.

Le quotidien indique que pendant plus d’une heure, il a été question des conditions d’octroi d’aides financières à la productrice Samira Hadj Djilani, pour la réalisation du film « Ahmed Bey », dans le cadre de la manifestation «Constantine capitale de la culture arabe», en 2015.

Lire aussi : Mihoubi devant les Juges : Dilapidation, Mauvaise gestion… L’ombre du “Festival Djemila” !

Le fait signaler, et qui suscite l’interrogation, est que dans cette affaire, seule Samira Hadj Djilani est actuellement en détention, alors que lors de la présentation devant le parquet, par les gendarmes, à l’issue de l’enquête préliminaire, le procureur avait demandé l’inculpation de la productrice, mais aussi de l’ex-ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, et l’ancien directeur général de l’Onda, Sami Benchikh, pour «octroi d’indus avantages», «abus de fonction» et «dilapidation de deniers publics».

L’Affaire « Ahmed Bey »

Revenant sur ce dossier, El Watan indique que l’affaire concerne l’enveloppe financière accordée par le ministère de la Culture à la productrice Samira Hadj Djilani, placée en détention depuis le 30 avril 2020 pour plusieurs chefs d’inculpation, dont le  «transfert illicite de capitaux vers l’étranger», qui aurait connu des avenants pour passer de 470 millions de dinars à 680 millions de dinars. Montant qui comprend une participation de l’Onda (office national des droits d’auteurs, le ministère de la Culture, et le Fdatic).

Selon le quotidien, les enquêteurs auraient relevé de nombreuses anomalies, parmi lesquelles le transfert vers le compte de l’une des sociétés de la productrice à l’étranger d’une somme de 300 000 euros, officiellement pour payer certains acteurs étrangers auxquels elle avait fait appel.


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :