Après Feraoun et Zoukh… Sidi Said ? : Les Œuvres Sociales de l’UGTA au menu

Après l’incroyable Mardi 8 décembre 2020 qui a vu, l’ex-wali d’Alger et l’ex-ministre des Telecom, deux poids lourds du régime Bouteflika, jusque-là intouchables, tomber, plusieurs commentateurs et rédactions spéculent sur le prochain de la liste.

Et sans surprise, c’est sur le puissant ex-patron de l’UGTA,  Abdelmadjid Sidi Said que jettent leur dévolu ces derniers, non sans fondement puisqu’un premier dossier est en instruction depuis déjà plus d’une année.

C’est en effet, en novembre 2019, que le site Echouroukonline évoquait une enquête ouverte par la brigade de recherche de Bab Jdid, à Alger contre  l’ex- SG de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Said.

Le site avait d’ailleurs dans son article mentionné même la teneur de l’enquête : « graves dérives dans la gestion des œuvres sociales ».

La même source avait également avancé 4 charges retenues dans cette première affaire :

  • Détournement et Dilapidation des fonds des œuvres sociales,
  • Trafic d’influence,
  • Octroi d’indus avantages,
  • Financement occulte de partis politiques.

Echourouk indiquait enfin, qu’outre Sidi Said, dix membres influents de la Centrale syndicale (anciens et actuels) sont également cités dans ce même explosif dossier des œuvres sociales de l’UGTA (sans plus de précisions).


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :