Un Clergé pour l’Islam Sunnite : Le Recteur de la Grande Mosquée de Paris s’y oppose …

Alors que plusieurs voix se lèvent parmi les musulmans pour l’institution d’un clergé de l’islam sunnite, afin d’unifier le discours et mettre un terme aux lectures subjectives de dizaines de milliers d’imams et autres « sachants » et Ulama (autoproclamés ou cathodiques), le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-eddine Hafiz se dit opposé.

« Par définition, l’islam sunnite ne dispose pas d’un clergé. Et c’est très bien ainsi ».

C’est la réponse qu’a réservé ce responsable de l’islam de France à la question du quotidien Le Soir d’Algérie dans une interview parue ce samedi 5 décembre.

Clergé

Dans l’islam sunnite (majoritaire), il n’existe pas de clergé comme, par exemple, dans le catholicisme. Toute la structure institutionnelle du sunnisme est bâtie autour de l’imam qui conduit la prière et assume la prédication.

Il existe, a contrario, un clergé à plusieurs niveaux dans le chiisme orthodoxe. Le sommet du clergé est occupé par l’imam, chef spirituel et temporel de la communauté.


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :