Mohamed Baba-Nedjar : En prison depuis 15 ans, Les 5 éléments troublants de l’affaire…

« Bachir Baba-Nedjar regrette que son fils Mohamed Baba-Nedjar soit oublié. Rares sont ceux qui se mobilisent encore pour Mohamed. Il est actuellement à la prison de Blida et cela nous fait 1 200 km en aller-retour pour lui rendre visite ».

C’est ce que rapporte le quotidien Liberté dans son édition du 17 novembre, qui rappelle que cette situation dure depuis 15 longues années.

Dans l’affaire Mohamed Baba-Nedjar, ce détenu oublié, le quotidien relève que :   

-« Face à la constance des propos de l’accusé, la justice le confronte à des témoignages de deux personnes qui ne cessaient de revoir  leurs  versions des faits, mais jamais présents au procès ». 

-« La victime (Bazine Brahim, NDLR) qui a rendu l’âme deux jours après l’agression, avait affirmé qu’elle avait été attaquée par deux individus encagoulés et à mobylette. Lors du procès, la défense de Baba-Nedjar s’était interrogée sur l’absence d’enquête pour identifier cette seconde personne qui aurait participé au crime. »

-« La justice s’était appuyée, sur “des pièces à conviction” pour justifier la condamnation : un jerrican d’essence trouvé au domicile de l’accusé et le témoignage d’un ami du fils de la victime. Ce “témoin” avait déclaré que Baba-Nedjar avait une mobylette. Ce même témoin n’avait jamais été confronté à l’accusé.

-« Lors du même procès, le fils de la victime avait dit que son défunt père était en conflit avec la commission de wilaya du Croissant-Rouge. Il avait ajouté que la voiture de son père avait été incendiée quelque temps auparavant et que l’auteur du forfait avait menacé le père de lui faire subir le même sort que sa voiture. » 

Et enfin,

-« Pour les avocats qui ont défendu l’accusé, le procès n’avait pas répondu à une question essentielle dans tout jugement. “Quel est le mobile du crime ?”. Pour eux, cette question n’a toujours pas eu de réponse.

Contactés par Liberté, plusieurs proches du détenu ont affirmé que Baba-Nedjar “a refusé de participer à une machination qui visait le défunt Dr Kamaleddine Fekhar”. 


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :