“Je le lui ai demandé en plaisantant” : Quand Hamel explique comment Zoukh a offert plusieurs appartements à sa famille !

« Vous avez demandé à Zoukh des logements pour les membres de votre famille ? ».

C’est la question qu’a posé à l’ex-DGSN, Abdelghani Hamel, la juge du Tribunal de Tipaza, lors du procès de l’ex-Wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, samedi 28 novembre.

Réponse de l’ex-DGSN : « Je ne m’en souviens pas ! Ou alors, j’ai dû le faire en plaisantant ! »

Hakim Laalam, chroniqueur au Soir d’Algérie, qui rapporte l’information dans sa chronique de ce 1er décembre, écrit : 

« Tout est là ! Totalement là, dans ce « en plaisantant » (…) Cette tribu des Rapetou ne concevait pas la gouvernance comme quelque chose de sérieux. Elle ne voyait pas, ou plus sûrement, refusait de voir que des pans entiers de la société vivaient dans la précarité, et qu’un logement pour le commun des mortels est l’aboutissement d’une vie, un rêve pas toujours réalisable, un fantasme que beaucoup ont emmené avec eux, sous terre, dans leur tombe. Non ! Eux, plaisantaient avec le logement. Ils plaisantaient avec les routes. Ils plaisantaient avec l’autosuffisance alimentaire. Ils plaisantaient avec la faim. Ils plaisantaient avec les réserves de change… »

Chronique complète :


Sur le même thème :


Un commentaire sur ““Je le lui ai demandé en plaisantant” : Quand Hamel explique comment Zoukh a offert plusieurs appartements à sa famille !

Ajouter un commentaire

  1. En plaisantant…c’est comme cela que vous avez coulé ce pays tant aimé et respecté par les pieds noirs…quelle bande de vauriens

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :