“Le PV de la PJ est faux à 90% !” : Iskander Ould Abbès accuse le DRS !

« Lors d’une opération de perquisition effectuée par les services de sécurité, des sommes d’argent ont été trouvées chez vous. Dans le P-V de la police judiciaire, vous avez déclaré que cet argent appartient à Tliba ».

C’est ce qu’a rappelé le juge de la cour d’Alger à Iskander Ould Abbès, à l’issu du procès en appel de l’ancien député Bahaeddine Tliba qui s’est ouvert, hier.

Ce à quoi, le fils de l’ancien secrétaire général du FLN, rétorque : « Je n’ai jamais dit ça. Je n’avais pas dit ce qui était écrit dans le PV après mon audition à la caserne de Antar. Le P-V de la police judiciaire est faux à 90%.»

Dans sa synthèse du procès parue, ce lundi 30 novembre, Le Soir d’Algérie indique que l’accusé a précisé que cette somme de 4,8 milliards de centimes provient de ses affaires commerciales avec Bahaeddine Tliba. Il a ajouté qu’il connaissait très bien le député d’Annaba qui lui a offert son aide pour lancer des projets mais, a-t-il soutenu, « je n’ai aucun rôle dans la politique ou les élections ».

Lire aussi :  “On lui a acheté une voiture de 2 Milliards !” : La guerre Tliba-Iskandar Ould Abbés au Tribunal d’Alger…

Business des places de députés…

Accusé d’avoir arrangé les listes électorales lors des législatives de 2017, en vendant les premières places, Iskander Ould Abbès a répondu qu’il était impossible pour lui « de classer les candidats dans les listes électorales », ajoutant qu’il n’assistait pas aux activités du parti.

La juge le ramène aux faits. « Mais les services de sécurité ont trouvé des dossiers de candidature aux élections législatives chez vous.»

L’accusé répond qu’il s’agit de dossier des personnes qui avaient demandé son aide «parce que mon père était le secrétaire général du parti ».

Enfin, Iskander Ould Abbès conclut en se disant « victime de la hogra », et qualifiant son procès de « procès politique ».

Lire aussi : Vente de postes de Députés : Témoignage de Djamel Ould Abbès… en larmes

Le PG requiert le durcissement des peines

Rappelons, enfin, que l’APS rapporte ce lundi 30 novembre qu’après avoir entendu les différents témoignages, le Procureur Général a considéré que les déclarations des accusés Skander Ould Abbas, Bahaeddine Tliba et Kheladi Bouchnak confirment que “les éléments matériels et moraux du délit sont établis”. Par conséquent, il a requis “le durcissement des peines” à l’encontre des trois accusés.


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :