“On se soigne dans un hôpital de l’armée Française au Mali” : 60 tonnes d’aides au Polisario, le Député de Tamanrasset témoigne…

Lundi 15 novembre, l’Agence Officielle APS rapportait qu’ »une aide humanitaire de 60 tonnes de denrées alimentaires et de matériels pharmaceutiques sera acheminée à bords de deux avions militaires relevant des Forces aériennes algériennes, au profit du peuple sahraoui dans les camps des réfugiés à Tindouf ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une information qui aura poussé les internautes à remettre au goût du jour les misérables conditions de vie des algériens habitants dans Sud, quand leur pays se permet de distribuer l’argent public à des causes idéologiques.

Une insupportable gestion dogmatique des affaires publiques qui contraste avec la tableau que faisait de sa ville, en juin 2020, le député de Tamanrasset, El Bekkai El Hamal, lors d’un interview accordée au quotidien Liberté…

“On se soigne dans un hôpital de l’armée Française au Mali”

« Une partie de la population de Tin Zaouatine va se soigner à Tessalit (distante de 80 km de la ville), dans un hôpital de l’armée française, grâce notamment à la qualité des prestations et à la proximité géographique ». 

« Il n’y a ni bus, ni avion, ni un autre moyen de transport qui peut relier les habitants de Tin Zaouatine à d’autres régions. Des femmes enceintes sont mortes au cours de  leur  transfert  vers Tamanrasset ». 

« Lorsqu’en 2017, il y a eu l’épidémie de rougeole, Il y a eu beaucoup de morts et les autorités n’ont pas trouvé où mettre les cadavres, parce que la structure de santé ne compte que deux salles. Il était en plus impossible d’évacuer les gens sur Tamanrasset à cause de l’éloignement et de l’absence de route ».


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :