COVID – Scandale du manque d’oxygène : L’Algérie limoge le PDG Linde Gas, l’Allemagne veut le poursuivre !

Une des principales sources du manque d’oxygène dans les hôpitaux vient d’etre révélée.

Ainsi, un scandale, quasi-criminel, frappe un des trois producteurs de gaz médicaux en Algérie : l’entreprise Linde Gas. Un groupe allemand de droit privé et droit algérien spécialisé dans la production, la distribution et la commercialisation des gaz industriels et médicaux.

Dans son édition de ce dimanche 22 novembre, le quotidien El Watan révèle que le PDG de Linde Gas, Hichem Chorfi, a été limogé mercredi dernier de son poste.

Évoquant les raisons de ce limogeage, le quotidien fait le lien avec le manque d’oxygène enregistré dans certains hôpitaux pour le traitement des cas de COVID-19.

Il cite, à l’occasion, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, qui avait annoncé que ses services allaient déclencher des enquêtes dans les hôpitaux où la disponibilité de l’oxygène pose problème. «Là où il y a un manque d’oxygène, j’instruirai mes services à l’effet d’ouvrir une enquête pour situer les responsabilités», avait-il déclaré.

« Il a provoquée une saigné de cadres ! »

El Watan évoque également des indiscrétions de sources au niveau du ministère de l’industrie. Ces dernières ont révélé que : « depuis son installation, Linde Gas a connu une saignée parmi ses compétences, en majorité des licenciements. Le dernier en date était la veille où le Directeur des ressources humaines (DRH) a quitté l’entreprise».

A cela, poursuit la même source, « il faut ajouter la perturbation dans la réponse à la demande, allant crescendo, de l’oxygène par les hôpitaux, sachant qu’en cette période de deuxième vague du nouveau coronavirus, les services de réanimation Covid-19 dans les centres hospitaliers universitaires (CHU) et les établissements publics hospitaliers (EPH) sont pratiquement saturés ».

«La demande en oxygène a triplé en un court laps de temps. Pour assurer un approvisionnement régulier, il faut une ambiance de travail sereine. Ce n’était pas le cas à Linde Gas. C’est un véritable climat social malsain assorti d’une peur du licenciement abusif qui s’est installé. D’où les multiples insuffisances constatées à travers le pays», expliquent à El Watan plusieurs chauffeurs de camions-citernes.

Sabotage et incompétence criminelle…

Pour autant, si les autorités algériennes se sont juste contentées de limoger celui qui est qualifié de « véritable criminel », les allemands n’entendent pas se suffire de « cette petite sanction administrative ».

En effet, du fait de l’atteinte à son image, la partie Allemande envisage de poursuivre ce saboteur incompétent, selon ce que rapportent plusieurs pages sur facebook. D’autant que The Linde Groupe n’est rien de moins que l’un des quatre plus grands groupes au monde implanté dans plus de 60 pays.


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :