Rabia Sellami emportée par le COVID : La femme qui terrorisa Antar Zouabri, “Amour et cocktail Molotov pour seules armes” !

Femme de fer. De celles qui ne plient pas. Le site L’Avant-Garde rapporte que Rabia Sellami, épouse de feu Mohamed Sellami s’est éteinte, ce lundi 16 novembre 2020, à l’âge de 67 ans, à l’hôpital de Blida où elle était hospitalisée depuis plusieurs semaines des suites d’une contamination au COVID-19.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans un reportage réalisé par le quotidien l’Humanité, Rabia revenait sur son combat contre la horde islamiste durant les années 90 qui ravageait sa ville, Blida. Pour seules armes, l’amour de son mari, de sa fille et des dizaines de cocktails Molotov…

Rabia : « Même les enfants savent qui tue » / L’humanité du 6 Mars 1998

LA nuit où les intégristes ont attaqué la maison de Rabia Sellami, en 1993, ils ne s’attendaient pas à subir un tel revers. Accueillis par des cocktails Molotov, ils ont dû fuir. « A la tête des assaillants, j’ai reconnu Antar Zouabri et son frère. Il fallait les voir détaler. »

Veuve, quarante-cinq ans, mère d’une petite fille de dix ans, Rabia dit son indignation: « Quand j’entends cette campagne qui s’est développée en Europe et qui jette le doute sur les véritables auteurs des massacres, je réponds, allez interroger les gens. Tout le monde a vu qui tuait. Même les enfants le savent. Ce sont les intégristes et parmi eux des voisins, des connaissances. »

Zouabri était son voisin dans le village de Haouch-El-Gros, à cinq kilomètres de Boufarik, dans la Mitidja. Du haut de sa terrasse d’où elle jetait les bouteilles incendiaires, elle voyait distinctement ses agresseurs.

(…) Chez elle, sur le mur, Rabia Sellami montre l’impact des rafales de mitraillette tirées lors de la fameuse attaque de 1993: « Je laisse comme ça les marques des balles. Je les effacerai seulement le jour où le terrorisme sera définitivement vaincu. »

L’Humanité, Le 6 Mars 2018


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :