“Il n’y échappera pas cette fois !” : Sous haute surveillance, Zoukh attendu le 19 novembre au Tribunal de Tipaza…

Le tribunal de première instance de Tipasa a prononcé ce mardi 3 novembre le report au 19 novembre du procès de l’ex-wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, accusé dans une affaire de corruption.

Dans ce procès ou Zoukh comparait devant la chambre correctionnelle près le tribunal de Tipasa en qualité d’accusé principal dans plusieurs affaires liées au foncier accordé à  l’ancien directeur général de la sûreté nationale (DGSN) Abdelghani Hamel et sa famille.

L’ex-wali d’Alger est poursuivi dans cette affaire pour, notamment :

  • Dilapidation délibérée de deniers publics par un fonctionnaire,
  • Utilisation illégale de biens et de deniers publics qui lui ont été confiés en vertu de sa fonction,
  • Abus de fonction et violation des lois et règlements dans le but d’obtention d’avantages pour un tiers.

Le Conseiller enquêteur auprès de la Cour suprême, avait précédemment ordonné la mise sous contrôle judiciaire de l’ex wali d’Alger au titre des affaires dans lesquelles il est poursuivi, rappelle-t-on.

Rappelons enfin que ce deuxième report a été motivé par l’absence de la défense de l’accusé et de quelques témoins, à ce procès qui se déroule au tribunal de Tipasa conformément à la procédure de privilège de juridiction, les faits de cette affaire étant déroulés dans la wilaya d’Alger où il occupait le poste de wali.

Pour de nombreux observateurs, « au vu des mesures exceptionnelles dans lesquelles son contrôle judicaire est organisé, il est fort à parier qu’il n’y échappera pas cette fois ».

“Il a ordonné, j’ai exécuté” : Les 2 témoignages qui enfoncent Zoukh ! Un pied à El Harrach…


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :