Boycott des produits français : Djaballah et les Ulamas sur les pas d’Erdogan…

Quelques heures après l’appel du président turc Tayyip Erdoğan à son peuple et par ricochet aux musulmans du monde de boycotter les produits français, des voix se sont levées en Algérie pour exécuter l’agenda…

Association des Ulama Musulmans

C’est ainsi, que l’association « assimilationiste«  des oulémas musulmans algériens s’est fendue d’un communiqué dans lequel, elle dit « condamner le campagne lancée par l’état français sous l’égide de son président Emmanuel Macron contre l’islam et le prophète ». Et d’appeler les dirigeants et les peuples du monde musulman « à venir en aide à leur religion et à leur prophète, en retirant leurs ambassadeurs de le capitale française, à revoir le volume les accords commerciaux, économiques et culturels liant les pays de monde islamique à le France ».

Plus loin encore, la même association appelle « à bannir les insignes écrites en français dans les commerces, les institutions et les habitations… et également à boycotter les produits de consommation venus de France » .

Lire aussi : Ahmed Taleb Ibrahimi sur les pas de son père, Bachir, un des théoriciens du « Harkisme » !

Abdallah Djaballah…

Dans la même veine, c’est à partir de Constantine lors d’un meeting tenue, ce mardi 27 octobre, que le président du parti islamiste Front pour la Justice et le Développement (FJD), Abdallah Djaballah, s’est exprimé. Selon ce que rapporte la presse, c’est en se référant au coran et à quelques hadith que le chef islamiste, a lancé un appel aux citoyens à s’exprimer « face à ces attaques provocatrices contre le prophète », avant de proposer une campagne de boycott de tous les produits français.

Il a également invité l’État à prendre les mesures concrètes comme la convocation de l’ambassadeur de le France à Alger.

Lire aussi : L’islam et l’importation de verre, les deux business de Djaballah qui s’insurge contre Tamazight !

Sur le Net…

Si officiellement, les initiateurs de ce boycott qui touche plusieurs pays musulmans mettent en avant « les caricatures controversées du Prophète », ils sont nombreux à y voir un soutien au président turque et père spirituelle des « frères musulmans », Recep Tayyip Erdoğan qui joue un bras de fer géopolitique avec son homologue français Emanuel Macron depuis plusieurs mois.

Sur les réseaux sociaux, les débats font rages entre pro et anti boycott.

L’auteur et Journaliste Mouna Bekkis écrit un post sarcastique qui n’a pas manqué de faire réagir la toile algérienne et française :

« Appel à nos frères algériens musulmans de France. Boycottez en quittant ce pays de mécréants et rejoignez vos frères dans les merveilleux pays régis par les bienfaits de la Charia »

Lire aussi :


2 commentaires sur “Boycott des produits français : Djaballah et les Ulamas sur les pas d’Erdogan…

Ajouter un commentaire

  1. Tous ces islamistes algériens aux mains assassines , qui ont exécuté de sang froid intellectuels policiers militaires civils qui ont égorgé , eventré et violé devraient avoir la décence …de se la fermer….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :