“Celui qui n’est pas content n’a qu’a changer de pays” : Combien peut bien toucher un ministre pour oser dire de telles choses ?

«Nous allons construire un État conforme à la déclaration du 1er novembre, un État démocratique et social dans le cadre des principes de l’islam. Pour la première fois depuis l’indépendance, nous avons constitutionnalisé la déclaration du 1er novembre et celui qui n’est pas content n’a qu’à changer de pays ».

C’est l’invitation qu’a fait, ce jeudi 22 octobre, aux opposants, le ministre algérien des sports du nom de Khaldi (quelque chose). En 132 ans de colonisation française, aucun responsable français n’a fait cette invitation aux algériens.

Mais comme dirait Gaudiar : » Les cons ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît ». Juste que pour ce spécimen, il s’agit d’un con qui s’en est mis plein les poches. Une sorte de con millionnaire, futur résident français.


Lire aussi :


2 commentaires sur ““Celui qui n’est pas content n’a qu’a changer de pays” : Combien peut bien toucher un ministre pour oser dire de telles choses ?

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :