Comme Houda Feraoun et Zoukh, Khalida Toumi sera jugée à Sidi Mhamed !

Dans son édition de ce samedi 19 septembre, le quotidien Liberté rapporte que le  dossier  de  l’ex-ministre  de  la  Culture  Khalida  Toumi  vient  d’être transmis au pôle économique et financier du tribunal de Sidi M’hamed.

Évoquant son avocat, le quotidien indique que l’instruction tourne autours des d’inculpation suivants :

  • Dilapidation de deniers publics,
  • Octroi d’indus privilèges,
  • Abus de fonction.

La concernée n’a pas encore été auditionnée sur le fond de l’affaire”, a mentionné son avocat Boudjemaâ Ghechir. Khalida Toumi a été entendue une seule fois, le 4 novembre 2019, par le magistrat instructeur de la Cour suprême qui s’est intéressé aux actes de gestion de la ministre entre 2002 et 2014, particulièrement aux frais d’organisation de deux événements culturels sous la présidence d’Abdelaziz Bouteflika, à savoir le Festival panafricain en 2009 et “Tlemcen, capitale de la culture islamique” en 2011. Comparution au bout de laquelle, elle avait été placée sous mandat de dépôt. 

Enfin, expliquant ce transfert du dossier, le quotidien indique que « cette décision a été prise par le président de la Cour suprême à la suite des modifications apportées fin août au code de procédure pénale, notamment à l’article 573, concernant le privilège de juridiction ». Une disposition qui touche tous les hauts responsables impliqués dans la corruption dont une liste de 14 d’entres-eux, qui comprend entre autres, l’ex-ministre des Telecom, Houda Imen Feraoun et l’ex-wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, avait été rapportée par Ma Revue De Presse DZ dans son édition du 12 septembre.

L’article 573 : Le Fin du “Privilège de juridiction”


Sur le même thème :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :