Incroyable verdict : L’heureux Ould Abbes conserve tous ses biens… “Ailleurs, Madoff a pris 150 ans !”

« Au final, il aura écopé de 8 ans et garde espoir d’une grâce ou une libération pour des raisons de santé », commente un inetrnaute.

Bref Djamel Ould Abbes, celui qui a débuté sa carrière politique en revendant, en 1991, le sang récolté en Algérie au profit des irakiens, ne s’en sort pas si mal.

En effet, dans son édition de, ce jeudi 17 septembre, le quotidien Le Soir d’Algérie rappelle que « le verdict du tribunal de Sidi-M’hamed est en deçà de la peine requise par le procureur de la République qui avait, lui, demandé 12 ans de prison à l’encontre de l’ancien ministre de la solidarité », qui au final ne sera poursuivi que pour « dilapidation de deniers publics et mauvaise utilisation de la fonction et blanchiment d’argent ».

Le dernier chef d’inculpation n’a pas été retenu contre le mis en cause qui échappe ainsi, écrit le quotidien « à la saisie des biens ».

Il paraîtrait, selon le quotidien, que « l’enquête menée autour du dossier n’a  pas fait ressortir l’existence d’un patrimoine immobilier soupçonné d’avoir été acquis avec l’argent dilapidé ».

Lire aussi : Verdict : Ould Abbes, Barkat et 5 accusés se partagent 38 ans de prison !

Ould Abbes, ou quand le crime paie !

Rappelons que l’heureux Djamel Ould Abbes a été un des personnages clé du régime Bouteflika qui aura selon plusieurs estimations d’experts, causé une dilapidation de plus de 1000 Milliards de dollars, dont le tiers (350 Milliards de dollars) ont carrément disparu.

Rien que pour l’enquête qui concerne son passage au département de la Solidarité, l’estimation officielle est de 18.57 Milliards de dinars dilapidés (185 Millions de dollars).

Ailleurs, la Justice…

Cet incroyable verdict n’a pas manqué de soulever l’ire de nombreux internautes qui n’ont pas manqué de tirer à boulet rouge sur cette hallucinante décision de Justice. Plusieurs d’entre eux, n’ont pas manqué de rappeler qu' »ailleurs, et plus précisément aux Etats-Unis, l’homme d’affaire Bernard Madoff qui avait réalisé une escroquerie de type « Ponzi », qui pourrait porter sur 65 milliards de dollars américains, a été condamné le 29 juin 2009, à 150 ans de prison ».


Sur le même thème :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :