Solidarité Nationale : Le Ministère qui compte le plus de “Hadj” a détourné 1857 Milliards !

Avec l’annulation des vacances en camps de toile, en bord de mer et autres complexes touristiques, pour cause de nouvelles normes sociales exclusivement encrées dans la religiosité, le ministère de la Solidarité fait partie de ces institutions qui proposent exclusivement un pèlerinage au « Hadj » ou « OMRA » a ses employés pour les vacances d’été ou encore les départ à la retraite. Ce qui en fait une des institutions qui enregistrent le plus grand nombre de « personnes pieuses » avec le statut de « HADJ ».

L’autre face du personnel de ce département et à leur tête leur ministre est un peu moins portée sur la préparation de la vie dans l’au-delà.

1857 milliards détournés !

« Le ministère a dépensé 18,57 milliards de dinars, affectés à des associations sur une simple demande, pour éviter la procédure des marchés publics et la traçabilité ».

C’est ce qu’a déclaré le représentant du ministère de la Solidarité qui intervenait lors du procès Ould Abbes dans lequel comparaissait la semaine écoulée deux ex-ministre de la solidarité, Djamel Ould Abbes et son successeur, Said Barkat.

Selon la synthèse du procès rapporté par le quotidien El Watan du lundi 14 septembre, ce responsable s’est ainsi attardé sur les associations bénéficiaires des aides du Fonds de solidarité, en les présentant comme des organisations qui n’activent pas sur le terrain ou ne sont pas du tout connues.

ASPP, Pamusk, UMA…

Il évoque la somme de 12 milliards de dinars dilapidée par l’Association de solidarité, de paix et de perspectives (ASPP) (présidée par Ould Abbès) pour motif d’organiser un plan bleu et des colonies de vacances destinés aux enfants du Sud, mais qui a profité à d’autres personnes, dont des enfants de cadres du ministère, sachant que la loi de ces associations ne confère aucune mission d’organiser ce type d’opérations.

Le représentant de la partie civile a fait état de 9 bus remis à la wilaya de Ghardaïa après les inondations, sur un total de 157 autres acquis, indiquant que même les confréries (zaouïas) en avaient bénéficié. Il cite certaines associations comme «Pamusk, destinataire de la somme de 2 milliards de dinars, l’UMA (présidée par Djamel Ould Abbès), qui a bénéficié de 320 millions de dinars, Paix et solidarité a eu 3,2 milliards de dinars, l’Unea, association estudiantine a empoché, tenez-vous bien ! 12,73 milliards de dinars.

L’argent des démunis, pauvres, handicapés…

A ces révélations, le procureur a indiqué : «Nous sommes devant une corruption d’un niveau très spécial, parce qu’elle consiste en la dilapidation des fonds destinés à des pauvres, des handicapés, des personnes qui parfois n’ont même pas de quoi nourrir leurs enfants et qui ont servi à la construction de châteaux, à l’acquisition de voitures de luxe et à l’achat de billets pour des destinations de rêve.

16 Septembre 2020, Jour de Verdict !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :