“Il donnait l’argent de la Solidarité à ses propres associations !”, 12 ans requis contre Ould Abbes !

« Ils détournaient l’argent de la Solidarité, le donnaient aux associations qu’ils présidaient sans scrupule, en en privant les sinistrés des catastrophes naturelles et les démunis qui étaient censés en être bénéficiaires ».

C’est ce qu’a indiqué le procureur de la République, dont les propos ont été rapportés par Le Soir d’Algérie, ce lundi 14 septembre, dans son réquisitoire contre l’ex-ministre de la Solidarité nationale, Djamel Ould Abbès.

Lie aussi : “Ils ont empoché 300 Milliards !” : Le fils d’Ould Abbes balance son père et Tliba !

Le magistrat a, au final, requis une peine de 12 ans de prison ferme, assortie d’une amende de 1 million de dinars avec saisie de tous les revenus et fonds illégaux, à l’encontre de Djamel Ould Abbès qui était poursuivi pour :

  • Dilapidation de deniers publics,
  • Conclusion de marchés en violation de la législation en vigueur.

Said Barkat et les autres…

Le procureur de la République a également requis une peine de 10 ans de prison ferme et la même amende pour l’autre ex-ministre de la Solidarité, Saïd Barkat, avec saisie de tous les revenus et fonds illégaux.

10 ans de prison ferme et une amende de 1 million de DA ont également été requis à l’encontre du président de l’Organisation nationale des étudiants, Hamza Chérif, qui occupait également le poste de chargé d’études et de synthèses au ministère de la Solidarité, poursuivi dans la même affaire pour dilapidation de deniers publics.

Enfin, 8 années de prison et une amende de 1 million de DA ont été requises à l’encontre de l’ancien secrétaire général du ministère de la Solidarité nationale, Khelladi Bouchenak.



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :