“J’ai été ensorcelée…” : Quand Naima Salhi utilise la religion pour expliquer sa haine…

Usant de rhétorique religieuse, la députée au parlement et présidente du Parti de l’équité et de la proclamation (PEP), crée en 2012, Naïma Salhi affirme avoir été ensorcelée pendant une période de trois ans.

Samedi 6 septembre, peu avant minuit, la parlementaire a mis en ligne une publication Facebook ; dans laquelle elle a annoncé avoir été « sous l’emprise du mal » ; pendant une durée de trois ans, mais qu’elle a enfin été délivrée par la « puissance divine ». Dans le post, introduit par de courtes phrases, comme « absolument confidentiel » et « c’était une phase très dure », Naïma Salhi prétend avoir été ensorcelée. 

Lire aussi : L’intrigant cas Naima Salhi : 4 plaintes depuis 2 ans… Qui la protège ? La petite question d’El Watan

Le pire est, sans doute, tous ces messages de soutiens de jeunes et moins jeunes algériens qui compatissent avec la « malheureuse » et qui lui offrent, au nom de la religion, une toute nouvelle virginité…

Que Allah t’épargne et de donne la santé
C’est la professeur Naima Salhi qui a révélé la vérité sur les zouaves

Lire aussi :


Un commentaire sur ““J’ai été ensorcelée…” : Quand Naima Salhi utilise la religion pour expliquer sa haine…

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :