Des Milliards dans le blé et l’Eau minérale : Calpiref, le dispositif au service des fils de Gaid Salah !

Dans son édition de ce lundi 31 août El Watan revient sur les enquêtes déclenchées par les services de sécurité sur Adel et Boumediène, les deux enfants de l’ex-chef d’état-major, Ahmed Gaïd Salah. Les enquêteurs se penchent notamment, sur « l’origine de leurs biens », écrit le quotidien.

D’emblée, El Watan indique que Boumediene et Adel Ahmed Gaid (sous ISTN depuis le 18 août) sont « à la tête d’une fortune colossale, amassée majoritairement du temps de l’ex-wali de Annaba El Ghazi, actuellement en prison ».

Lire aussi : “Il tremblait de tout son corps !” : Après le Cancer d’Ouyahia, le Parkinson de Ghazi jette un froid sur le Tribunal de Chéraga !

C’est d’ailleurs avec l’aide de ce même El Ghazi, ainsi que plusieurs autres responsables, que les fils Gaid Salah ont pu acquérir dans le cadre du dispositif Calpi, actuellement Calpiref, plusieurs entreprises au dinar symbolique.

« AGB Aïn Yagout », du blé dans le blé !

Il en est ainsi, révèle le quotidien, de la Sarl AGB Aïn Yagout, spécialisée dans la transformation du blé dur et tendre. Acquise en 2013, Boumediène recevait, dès le premier jour de l’achat, son quota de blé de l’OAIC, même si l’entreprise n’existait qu’administrativement.

Les installations de sa minoterie n’ont commencé à tourner qu’en 2016. Où sont passés les milliers de tonnes de blé subventionné, entre 2013 et 2016, sachant qu’une simple vérification de la consommation électrique durant cette période creuse fera jaillir la vérité ?» s’interrogent des professionnels qui, tous, ont fait l’objet dernièrement d’une enquête nationale. Cette dernière a donné lieu à plusieurs incarcérations de directeurs de wilaya.

« Sarl Righia » et toutes les autres…

Parallèlement, une autre entreprise avait vu le jour dans le même dispositif. Son nom est Sarl Righia, implantée dans une commune de Annaba. Elle est spécialisée dans l’embouteillement de l’eau de source. Au début, cette société a été construite sur trois hectares, pour passer à la faveur d’une récente extension à dix hectares. «Il faut citer aussi les dizaines de projets acquis dans le même cadre mais vendus à des tiers. Obtenus en tant que Sarl, ils les concèdent par la suite en modifiant simplement le statut de la société chez un notaire, où ils se retirent en laissant la place à de nouveaux acquéreurs», révèlent d’anciens cadres de la wilaya de Annaba, installés en majorité à Alger.

Les mêmes pratiques sont appliquées aussi, selon toujours les mêmes sources, dans d’autres wilayas où les chefs de l’exécutif en leur temps ne lésinaient sur aucun moyen – légal ou non – pour les satisfaire à l’effet d’éviter une disgrâce certaine.

Lire aussi : « Gaïd Salah reçoit des ordres des Emirats » : Le Général Benhadid, Ex-Commandant de la 8e BB, lance une bombe !

Sur le même thème :


Un commentaire sur “Des Milliards dans le blé et l’Eau minérale : Calpiref, le dispositif au service des fils de Gaid Salah !

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :