Parc d’attractions, 4 appartements à Moretti, 2 à Benaknoun… : Quand Ghazi entretenait Mme Maya !

Dans son édition de ce mercredi 26 août, Le Soir d’Algérie revient sur les révélations de Lechnach Zoulikha-Chafika, aussi connue sous le nom de Mme Maya, la fille cachée de Bouteflika ou « La princesse de Moretti », dont le procès doit s’ouvrir ce mercredi au Tribunal de Chéraga.

Elle révèle d’emblée que « c’est le président Bouteflika qui connaissait mon père Moudjahid qui a instruit en 2001 son secrétaire particulier Mohamed Rouguab de m’aider à concrétiser mon projet de centre d’attraction dans la wilaya de Chelef ». Ce dernier la présentera, écrit le quotidien, au wali de cette ville à cette époque qui n’est autre que l’ex-ministre du travail, Mohamed Ghazi…

Depuis Mohamed Ghazi Maya roule dans l’or !

Mohamed Ghazi la reçoit et lui accorde sans broncher l’aide demandée pour l’édification du parc d’attractions. Un juteux business qui génère pas moins de 600 millions de centimes de revenus mensuels !

Il lui ajoute un logement dans cette même wilaya (sensé abriter les gestionnaires du parc en question), qu’elle met au nom de sa fille Imen. Le wali de Chlef accepte également d’accéder à une autre demande : un terrain de 500 mètres carrés qu’elle met au nom de sa seconde fille, Farah.

Selon ses propos, Ghazi l’aide aussi à acheter deux maisons à Ben Aknoun, mises au nom de ses filles, et œuvre pour lui permettre d’acheter quatre maisons à Moretti. Elle affirme avoir procédé à des aménagements qui ont permis de transformer ces maisons en une villa de six pièces : la fameuse villa de Moretti. Ainsi, depuis sa rencontre avec le wali, « Maya roule dans l’or ! », écrit Le Soir d’Algérie.

Relations troubles…

Mme Maya précise que Ghazi Mohamed lui avait rendu plusieurs fois visite dans sa villa à Moretti. Ses deux filles tiennent les mêmes propos. Mais pour dissiper toute suspicion sur le type de relation qu’ils entretenaient, Imen précise que le wali n’était seul qu’une seule fois lorsqu’il leur a rendu visite, et qu’il était accompagné de membres de sa famille les autres fois.

Pour autant, Mme Maya n’hésite pas à enfoncer Mohamed Ghazi. Elle déclare que c’est ce dernier qui lui a présenté le sénateur Talbi Ali, ajoutant qu’il lui avait avancé une somme de 55 milliards de centimes pour l’achat de trois maisons en construction à Hydra.

Autre aveu de taille, Ghazi, dit-elle, l’avait mise en contact avec un certain Mustapha, fonctionnaire à la présidence de la République et ce dernier facilitait ses déplacements à l’aéroport d’Alger.

Le dossier de Mme Maya ne comporte, cependant, pas uniquement celui de Mohamed Ghazi. Au moment où les faits se déroulent, Abdelghani Zaâlane est wali d’Oran. Sollicitée par une connaissance pour des projets d’ouverture de supérettes à Oran, elle fait encore appel à Mohamed Ghazi qui a toujours dit qu’il considérait Abdelghani Zaâlane comme un frère. Ce dernier ne refuse pas de recevoir les personnes recommandées par le wali de Chlef…


Sur le même thème :


Un commentaire sur “Parc d’attractions, 4 appartements à Moretti, 2 à Benaknoun… : Quand Ghazi entretenait Mme Maya !

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :