“Il a bloqué 9 mandats d’arrêt” : Said Bouteflika officiellement accusé par le Tribunal civil !

Dans son édition de ce lundi 24 août, rapporte que le dossier Tayeb Louh a fini par emporter Saïd Bouteflika, frère conseiller du Président déchu.

Ainsi, les magistrats conseillers près la Cour suprême l’ont auditionné à la prison militaire de Blida, avant de l’inculper pour plusieurs faits. Sont cités :

  • Trafic d’influence,
  • Entrave à la justice,
  • Incitation à la partialité,
  • Faux en écriture officielle et trafic d’influence.

Une décision particulièrement motivée par les déclarations de l’ex-ministre de la Justice Tayeb Louh qui aurait expliqué que c’est Saïd Bouteflika, qui lui aurait demandé de trouver «une parade» pour faire «annuler le mandat d’arrêt international et la procédure de poursuite engagée contre Chakib Khelil et les membres de sa famille». Mais également de neufs autres inculpés.

Sont cités :

Chakib Khelil, son épouse, ses deux enfants, l’homme d’affaires Omar Habour, son associé, Farid Bedjaoui, son conseiller financier, Réda Hamech, son homme de confiance et ancien directeur de cabinet de Mohamed Meziane, PDG de Sonatrach, ainsi qu’un ancien vice-président de Sonatrach et sa fille.

Tous sont poursuivis pour «corruption», «trafic d’influence», «abus de fonction», «blanchiment d’argent», «direction d’une association de malfaiteurs» et «organisation criminelle transnationale».

Rappelons enfin, que Said Bouteflika a déjà été condamné par le Tribunal Militaire à une peine de 15 ans de réclusion criminelle pour « complot contre l’autorité de l’armée et de l’Etat ».

Affaire Chakib Khalil : 15 SMS datant de 2013 enfoncent Tayeb Louh !


Lire aussi :


Un commentaire sur ““Il a bloqué 9 mandats d’arrêt” : Said Bouteflika officiellement accusé par le Tribunal civil !

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :